RMC Sport

JO 2016, judo : Riner encore en or, plus grand, plus haut, plus fort !

Teddy Riner

Teddy Riner - AFP

Intouchable, Teddy Riner a remporté ce vendredi son deuxième titre olympique consécutif en +100kg. Un exploit que seuls deux judokas avaient réalisé avant lui dans la catégorie reine. Le Français est immense.

Il a mis un doigt devant sa bouche. Et savouré le moment, sans exploser de joie. Comme un colosse sûr de sa force, qui a appliqué son plan à la lettre. Pourtant, ce vendredi, Teddy Riner est devenu encore plus grand qu’il ne l’était déjà en remportant son deuxième titre olympique consécutif en plus de 100kg. Comme le Japonais Hitoshi Saito (1984, 1988) et David Douillet (1996, 2000) avant lui.

A lire aussi >> Le live de ce vendredi

« C’est l’histoire de ma vie, lâche le porte-drapeau de la délégation française. Bien sûr, ça va rester dans mon sport. Je suis très heureux de ce moment, d’avoir réussi à relever le défi. Ce n’était pas une journée facile. Je suis super content. C’est une fierté, je reviens de loin. Cette olympiade a été très difficile à cause des blessures, du manque de sensation, des opérations. »

« Battre un Japonais ? Il n’y a pas plus kiffant »

Pour atteindre son Graal, Riner (27 ans) a battu en finale le Japonais Hisayoshi Harasawa. Un combat âpre et fermé, remporté aux pénalités, ce qui lui a valu les sifflets d’une partie du public brésilien, qui s’attendait à une démonstration de judo. « Battre un Japonais ? Il n’y a pas plus kiffant, s’enthousiasme Riner. J’aurais voulu lui mettre ippon mais je voulais assurer le doublé. C’est une finale, on n’est pas là pour faire du spectacle. Je savais qu’il allait être affamé et qu’il fallait bloquer. J’ai fait la finale que mes coaches m’ont dit de faire. »

A lire aussi >> JO 2016, judo : Andéol n’a peut-être "pas de talent", mais elle a l’or du courage ! 

Douillet : « Il reste intouchable »

« C’était une grosse finale, menée par Teddy les cinq minutes de bout en bout avec beaucoup de lucidité, déclare David Douillet au micro de l’Intégrale Rio sur RMC. Le panache, c’est quand on est dans des grandes journées. Quand il s’agit de conserver un titre, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Il a fait exactement ce qu’il fallait. Il a été brillant et intelligent selon moi. Aujourd’hui, il reste intouchable. »

A lire aussi >> Riner, là où tout a commencé 

Les chiffres sont là pour le confirmer puisque Riner n’a plus perdu depuis six ans. Soit une série d’invincibilité qui s’étend désormais à… 98 combats internationaux. Il n’était donc pas question de chuter ce vendredi, le jour du grand rendez-vous. « C’est une journée à part, tous les combats sont des finales, il faut se transcender et c’est ce qu’il a fait, souligne Franck Chambily, son entraîneur. Il m’a surpris dans le fait qu’il soit capable de toujours mieux faire. Quand quelqu’un se met à son niveau, il remet une vitesse et ça me surprend toujours. C’est ce qui est monstrueux chez lui. »