RMC Sport

JO 2016 - Tsonga : "Il y a moyen d'aller chercher un petit truc"

-

- - -

. Engagé en simple et en double (avec Gaël Monfils) aux JO de Rio (5 au 21 août), Jo-Wilfried Tsonga (31 ans) espère refaire le coup de Londres en 2012, où il avait décroché l’argent au côté de Michaël Llodra. En forme, le récent demi-finaliste de Wimbledon (10e mondial) évoque sa passion des Jeux au micro de RMC Sport.

Jo, les Jeux Olympiques approchent. En quoi cette compétition est-elle différente pour vous ?

Je suis arrivé au tennis quelque part grâce aux Jeux olympiques aussi. J'ai passé mon temps avec mon père à regarder les Jeux l'été quand j'étais gamin. Ça m'a fait rêver. J'avais envie de ressembler à ces gens. Le fait d'avoir pu toucher de très près la médaille (argent à Londres en 2012 avec Michaël Llodra ndlr), c'est quelque chose de top pour moi. Quoi qu'il arrive, ça restera un moment fort dans ma carrière. A chaque fois que je mets le maillot bleu, ce sont des émotions différentes. Au quotidien, on joue également pour nous tandis qu'aux JO, c'est vraiment endosser la responsabilité de rendre fier les Français.

Selon vous, le tennis a-t-il sa place aux JO ?

Aujourd'hui c'est vrai que le tennis n'a pas forcément la place qu'il pourrait avoir aux Jeux olympiques. On travaille dessus et on espère tous que dans les semaines à venir, dans les années à venir, le tennis aura une place tout aussi importante aux Jeux olympiques que les autres sports.

Vous disputerez le double à Rio avec Gaël Monfils. Vous sentez-vous armés pour aller chercher une médaille ?

J'ai beaucoup plus l'habitude de jouer avec Richard (Gasquet) en double qu’avec Gaël. On a quand même fait quelques tournois ensemble l'année dernière. On a quelques petits repères. De toute façon on avait besoin d'une équipe de double. On était entre guillemets les plus légitimes pour pouvoir jouer après le forfait de Richard, donc on va se donner à fond. C'est sûr qu'on n'est pas les favoris mais on est deux bons joueurs de simple. Si on joue bien, il y a moyen d'aller chercher un petit truc. Federer-Wawrinka, ça a déjà pris une médaille d'or aux Jeux olympiques. Ils jouent tout le temps en simple et très rarement en double.

A lire ici >> Monfils frise la correctionnelle... et triomphe à Washington

Federer justement, que vous inspire l’annonce de sa fin de saison ?

Je suis surtout déçu pour lui. S'il ne participe pas, c'est qu'il a une bonne raison. Je pense qu'il aurait évidemment préféré être dans une autre forme physique à ce moment de l'année. Je pense qu'il ne le fait pas de gaieté de cœur et qu'il aurait adoré pouvoir participer aux Jeux.

A lire ici >> Pourquoi il faut encore croire en Federer

A lire ici >> Roger Federer manquera les JO 2016 et l'US Open

Un dernier mot sur la Croatie, adversaire de la France en demi-finale de Coupe Davis (du 16 ou 18 septembre) ?

C'est une équipe très complète. Ils ont de très bons joueurs de simple mais également de très bons joueurs de double. Ça va être une rencontre à prendre vraiment au sérieux. On ne va pas être chez nous. On va avoir tout le public contre nous. On va vraiment être en milieu hostile, donc il va falloir faire une grande rencontre.

A lire ici >> après la qualif' des Bleus, Noah jubile... et avertit Monfils

T.M