RMC Sport

JO 2018: alors ces 15 médailles, une bonne ou une mauvaise cuvée pour la France?

Comme à Sotchi en 2014, la France a remporté 15 médailles aux JO 2018 de Pyeongchang. Alors que l’objectif avait été fixé à 20 avant le début des Jeux, peut-on alors parler d’une bonne cuvée pour les Bleus? La réponse tend vers l’affirmative, selon les principaux intéressés interrogés par RMC Sport.

Deux dernières balles qui fuient la cible pour quelques millimètres et un titre olympique dans l’individuelle qui s’envole pour Martin Fourcade. Quatre centièmes de seconde sur la ligne d’arrivée et une médaille de bronze qui échappe à Clément Noël dans le slalom… Malgré une belle campagne olympique, la France n’est pas parvenue lors de ces JO 2018 à améliorer son record établi à Sotchi, avec 15 médailles remportées à l’issue de la quinzaine. Alors, cette cuvée coréenne est-elle satisfaisante pour la délégation française à l’heure de dresser les bilans?

Dans le détail, les Bleus ont fait mieux en 2018 qu’en 2014 avec une 9e place au tableau des médailles (5 en or, 4 en argent et 6 en bronze) contre une 10e en Russie (4, 4 et 7). Seulement, l’objectif annoncé par les dirigeants tricolores avant les Jeux était de ramener 20 breloques en France. "Il était largement accessible, mais ce n’est pas parce qu’on avait émis une ambition à 20 médailles qu’on doit être déçu de ne pas atteindre ce chiffre", tempère Denis Masseglia au micro de RMC Sport. Car le président du CNOSF préfère voir le verre à moitié plein. "On doit être très fier de ce que les athlètes ont fait. Si c’était à refaire, je crois qu’on redirait 20 parce que ne pas avoir cette ambition, ça serait aussi montrer que l’on ne croit pas en nos athlètes. Or, on a cru en eux et on a bien fait d’y croire."

Fourcade: "La délégation française est riche"

Directeur technique national (DTN) du ski auprès de la Fédération française, Fabien Saguez se montre lui aussi satisfait de la campagne menée par les Bleus à Pyeongchang. "ll y a quelques déceptions, mais il faut les relativiser. On sait qu'on a raté quelques médailles. Mais je me dis qu'on a réussi à faire travailler plusieurs générations entre elles. On est à quelques centièmes de faire ces 20 médailles. Le sentiment qui prédomine, c'est une grande fierté. On a fait six quatrièmes places. On avait une équipe solide, prête et dense".

Principal pourvoyeur de titres et véritable moteur des Bleus avec ses trois sacres en biathlon (poursuite, mass-start, relais mixte), le porte-drapeau Martin Fourcade a également été séduit par ses homologues. "On a eu des champions dans presque toutes les disciplines. Il ne faut pas oublier non plus toutes les 4e et 5e places qui ne se sont pas jouées à grand-chose. Il y a eu des blessures et un manque de réussite parfois, mais la délégation est riche. C’est pour cela que j’ai trouvé aussi très symbolique le fait de transmettre le drapeau à Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron (médaillés d’argent en danse sur glace) pour la cérémonie de clôture ce dimanche." Rendez-vous à Pékin en 2022 pour battre le record !

Les 15 médailles de la France :

Or (5)

Martin Fourcade (poursuite, mass-start) et le relais mixte (Fourcade, Desthieux, Bescond, Dorin Habert) en biathlon
Perrine Laffont en ski de bosses
Pierre Vaultier en snowboardcross

Argent (4)

Alexis Pinturault en combiné alpin
Julia Pereira de Sousa Mabileau en snowboardcross
Marie Martinod en halfpipe (ski)
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron en danse sur glace

Bronze (6)

Anaïs Bescond (poursuite) et le relais féminin (Bescond, Dorin Habert, Braisaz, Chevalier) en biathlon
Victor Muffat-Jeandet en combiné alpin
Alexis Pinturault en slalom géant
Le relais masculin (Backscheider, Parisse, Gaillard, Manificat) et le sprint par équipes masculin (Manificat, Jouve) en ski de fond

DW