RMC Sport

JO 2018. Fourcade: "Ma dernière course olympique? Dieu seul le sait"

Alors qu'il rêvait d'une quatrième médaille d'or à Pyeongchang, Martin Fourcade a dû se contenter d'une cinquième place avec ses camarades du relais. Forcément déçu, il a maintenu le suspense à l'arrivée concernant la suite de sa carrière.

Ce n'est évidemment pas la fin qu'il espérait. En quête d'une quatrième médaille d'or à Pyeongchang, Martin Fourcade n'est pas parvenu à monter sur un nouveau podium. Avec Simon Desthieux, Emilien Jacquelin et Antonin Guigonnat, le sportif français le plus titré de l'histoire des JO a échoué vendredi à la cinquième place, à plus de 3 minutes et 26 secondes des Suédois, qui ont décroché l'or devant les Norvégiens et les Allemands.

A lire aussi >> JO 2018: Martin Fourcade se paye Pierre Ménès sur Twitter

"C'est une déception, on avait une place à jouer sur le podium. Les conditions étaient difficiles et c'est compliqué de revenir sur un relais quand on fait la course derrière. Ça a été compliqué pour tout le monde. Je savais que je ne pouvais pas attendre, j'ai essayé de jouer. Malheureusement, ça n'est pas passé. Mais c'est sans regrets, on aura essayé. On aurait aimé finir sur une note plus positive", a-t-il confié à l'arrivée au micro de RMC.

"Beaucoup d'amertume"

"Ce n'est pas la course qu'on espérait. Il n'y a pas de regrets, mais beaucoup d'amertume. Je pense qu'on a un potentiel meilleur que les Suédois, qui font une superbe course. Le sport ce n'est pas sur le papier que ça se mesure, c'est sur la ligne d'arrivée. Mais ça n'enlève rien aux trois titres que je ramène à la maison, les JO auront été magnifiques", a-t-il poursuivi, avant de se montrer quelque peu évasif au moment de commenter son avenir.

"Ce n'était pas ma dernière course, parce qu'il y a une fin de saison qui s'annonce ardue contre Johannes (Boe). Est-ce que c'était ma dernière course olympique? Dieu seul le sait et il n'est pas bavard", a-t-il glissé, maintenant le suspense sur la suite de sa carrière, alors qu'il avait laissé entendre à plusieurs reprises ces derniers mois qu'il ne serait pas présent à Pékin dans quatre ans. La soif de victoire prendra peut-être le dessus.

RR avec Pierrick Taisne à Pyeongchang