RMC Sport

JO 2020: Londres pour remplacer Tokyo en cas de report lié au coronavirus?

Le candidat conservateur à la mairie de Londres, Shaun Bailey, a annoncé que la capitale britannique se tenait prête à accueillir les prochains Jeux olympiques si Tokyo devait annuler son organisation à cause du coronavirus.

L’épidémie de coronavirus, qui a passé le seuil des 2.000 morts en Chine, a également contaminé plus de 600 Japonais. De quoi menacer la tenue des prochains Jeux olympiques (24 juillet-9 août) à Tokyo? Le 3 février dernier, la ministre japonaise des Jeux olympiques de Tokyo, Seiko Hashimoto déclarait que "les organisateurs n’envisagent pas d’annuler les jeux olympiques".

"Le monde pourrait avoir besoin de nous"

Mais les organisateurs se disent également "extrêmement inquiets dans le sens où l’avancée de l’épidémie pourrait tempérer l’enthousiasme pour les Jeux". Dans cette situation inédite, le candidat conservateur à la mairie de Londres Shaun Bailey a tweeté mercredi, expliquant que la capitale britannique, ville hôte des JO en 2012, serait prête à remplacer Tokyo en cas d’annulation ou de report à cause du coronavirus chinois. "Nous avons les infrastructures et l’expérience. A cause du coronavirus, le monde pourrait avoir besoin de nous. Londres peut accueillir les Jeux Olympiques en 2020", a écrit le politicien.

Le comité d’organisation s’est contenté de dévoiler un communiqué dans lequel il précise "poursuivre (sa) collaboration avec toutes les organisations concernées afin de surveiller attentivement l’évolution de l’épidémie" sans ajouter de commentaire sur la proposition britannique.

Le maire de Londres appuie l'idée

Le maire sortant de Londres, le travailliste Sadiq Khan, est allé dans le sens de son concurrent des municipales londoniennes en laissant entendre que la capitale britannique se tenait disponible en cas d’annulation des Jeux tokyoïtes. "Tout le monde travaille pour réaliser des Jeux de Tokyo fantastiques. Dans le cas improbable où cela serait nécessaire, Londres, comme toujours dans son histoire, fera de son mieux pour assumer ses responsabilités", a déclaré un de ses porte-paroles à City A.M, un quotidien londonien.

Pour rappel, la règle olympique stipule que si une ville-hôte annule des JO, la précédente ville-hôte est censée recevoir les olympiades. A ce titre, Rio de Janeiro devrait être sollicité pour organiser les Jeux si on suit ce raisonnement, en cas de défection de la capitale nippone. Le CIO considère en effet que la ville-hôte précédente dispose de toutes les infrastructures pour accueillir les Jeux. 

dossier :

Tokyo 2020

Baptiste Blanchard