RMC Sport

JO 2021 (athlé): l’Italien Jacobs crée la sensation sur 100m et succède à Bolt

Lamont Marcell Jacobs a remporté ce dimanche la finale du 100m des Jeux olympiques de Tokyo. A 26 ans, l’Italien a battu le record d’Europe (9"80) et a devancé l’Américain Fred Kerley et le Canadien André de Grasse.

Difficile de prendre la suite d’Usain Bolt et ses trois titres consécutifs sur le 100m des Jeux olympiques. Les Américains Trayvon Bromell et Ronnie Baker l’ont appris à leur dépens ce dimanche. A la surprise générale, c'est l’Italien Lamont Marcell Jacobs qui a décroché la médaille d’or du 100m masculin aux JO de Tokyo, avec un temps canon de 9''80.

Le sprinteur transalpin a remporté la plus belle course de sa carrière et a devancé l’Américain Fred Kerley et le Canadien André de Grasse. Eliminé dès les demi-finales, le meilleur performeur de l’année Trayvon Bromell a assisté depuis les tribunes au succès de Lamont Marcell Jacobs.

"C’est un grand rêve, c’est incroyable, a exulté le nouveau champion olympique au micro de France Télévisions. Je n’arrive pas à y croire mais ça y est. C’est incroyable. J’ai commencé la finale en voulant me donner à 100% et en me concentrant uniquement sur mon couloir."

>> Les JO de Tokyo sont en direct sur RMC Sport

Une journée de rêve pour Jabobs

Nouveau champion olympique du 100m, l’Italien a connu une superbe journée sur la piste du stade olympique de Tokyo. Auteur d’un excellent chrono en demi-finales (9"84), dans le sillage de la fusée chinoise Bingtian Su, Lamont Marcell Jacobs s’est emparé du record d’Europe en effaçant la marque codétenue jusque-là par Francis Obikwelu et le Français Jimmy Vicaut (9"86). Une performance qu’il a ensuite améliorée lors de la finale avec une deuxième course incroyable.

Né à El Paso, au Texas, d’un père américain, mais installé très jeune dans l’Italie de sa maman, le nouveau roi du sprint n’avait que très peu fait parler de lui avant 2021. A 26 ans, il a vraiment explosé cette saison en remportant notamment le titre de champion d’Europe en salle du 60m à Torun.

Malgré un temps de réaction médiocre (0.161, le cinquième seulement de la finale), Lamont Marcell Jacobs est parvenu à reprendre et dépasser tous ses rivaux pour gravir tout en haut de l’Olympe et de l’athlétisme mondial. Le dernier Européen à l’avoir fait, c’était Linford Christie aux JO de Barcelone en 1992.

L’Italie s’offre deux titres en quelques minutes

L’image risque de faire la une de nombreux journaux lundi en Italie. Au bout de son 100m, Lamont Marcell Jacobs a sauté dans les bras de son compatriote Gianmarco Tamberi. L’athlète venait tout juste de remporter la médaille d’or du saut en hauteur après un concours au final complètement fou.

A égalité parfaite avec le Qatatien Mutaz Barshim, les deux sauteurs ont franchi toutes leurs barres au premier essai jusqu’à 2m37 avant d’échouer, par trois fois, à 2m39. Si les officiels ont proposé à Tamberi et Barshim un barrage pour les départager, les deux hommes ont refusé de concert et repartiront tous les deux avec une médaille d’or autour du cou. C'est aussi ça les valeurs et la beauté de l'olympisme.

JGL