RMC Sport

JO 2021 (boxe): en colère, Hamadouche dénonce "un vol manifeste" après son élimination

Maïva Hamadouche a été éliminée en 16es de finale des Jeux olympiques 2021, ce mardi à Tokyo. La Française de 31 ans, battue par la Finlandaise Mira Potkonen, dénonce un "vol manifeste" et fustige les décisions des juges.

Les mains en l’air pour exprimer son incompréhension. Le visage stupéfait. Debout sur le ring, Maïva Hamadouche vient de découvrir son élimination en 16es de finale des Jeux olympiques 2021, ce mardi à Tokyo. Et elle tombe littéralement des nues. La Française de 31 ans, boxeuse professionnelle, s’est inclinée face à la Finlandaise Mira Potkonen sur décision des juges. En perdant les trois rounds de son combat. Une situation qu’elle a beaucoup de mal à digérer.

>> JO 2021: les infos en direct

"Je trouve ça aberrant"

"Cette défaite n'est pas méritée du tout. C'est une injustice, fustige la boxeuse aux cheveux roses. Mon adversaire prend un avertissement au dernier round et elle le gagne quand même. Je trouve ça aberrant (…) Je ne respecte pas du tout Potkonen, pour moi ce n'est pas une vraie championne et elle sait qu'elle a perdu. Mais on ne retiendra que la gagnante. Les juges prennent la décision qu'ils veulent sans respecter le travail des boxeurs. Je ne sais pas ce qu'il leur fallait de plus. La descendre? Sauf qu'en boxe amateur on ne descend pas les gens comme ça en trois rounds, on n'est pas des magiciens non plus. Je ne sais pas ce que les juges voulaient de plus. Je respecte l'esprit olympique et eux ne le font pas du tout."

Revenue en équipe de France amateur il y a deux ans, pour préparer ces Jeux de Tokyo, Hamadouche espérait décrocher un podium dans la capitale japonaise. Sa frustration est d’autant plus grande, même si elle se réjouit d’avoir tenté l’aventure olympique. "J'ai beaucoup appris de la boxe amateur, je ne la dénigre pas. Techniquement, j'ai beaucoup évolué, analyse-t-elle. On a toujours dit que j'avais une boxe rudimentaire, trop physique. Là, j'ai montré autre chose même si je n'aime pas trop la boxe amateur. Sur trois rounds, on ne peut pas forcément s'exprimer et poser sa boxe. Tout est plus compliqué. Je ne regrette pas du tout l'aventure, ce que je regrette c'est qu'elle se termine comme ça, sur un vol manifeste. Maintenant, il faut avancer et je vais me remettre au travail pour passer à autre chose."

Elle défendra son titre pro au Mondial aux États-Unis

La boxeuse du Tarn, détentrice d’une ceinture mondiale IBF des super-plumes, va désormais retourner chez les professionnelles. Elle affrontera d’ici la fin de l’année l’Américaine Mikaela Mayer, championne WBO. Un combat prévu aux États-Unis. "Je ne peux pas donner la date exacte, ce sera en octobre ou novembre. Ce sera un gros combat. Je vais retourner dans ce que j'aime le plus. Il y a plein de champions pros qui ne sont pas devenus champions olympiques. J'ai osé tenter l'aventure, il y en a plein qui n'auraient pas osé le faire", relativise Hamadouche. Même s’il va sans doute lui falloir un peu de temps pour évacuer sa déception.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport