RMC Sport

JO 2021: plusieurs sponsors japonais ne participeront pas à la cérémonie d'ouverture

À moins de 48 heures du début des Jeux olympiques de Tokyo, plusieurs entreprises japonaises, sponsors de l'événement, ont décidé de ne pas se rendre au stade olympique, vendredi 23 juillet, pour assister à la cérémonie d'ouverture.

La désaffection du public japonais envers les Jeux olympiques de Tokyo semble se faire de plus en plus visible. Alors que les enquêtes d'opinion et les témoignages de tokyoïtes dans la capitale se font de plus en plus nombreux pour protester contre l'événement - arguant notamment d'une épidémie de Covid-19 loin d'être maîtrisée dans l'archipel - plusieurs grosses entreprises nippones ont décidé de leur emboîter le pas. Et pas n'importe lesquelles : des entreprises... sponsors des JO.

Une absence justifiée "par le respect de la politique d'absence de spectateurs dans les enceintes des Jeux"

Alors que les préparatifs vont bon train à moins de deux jours de la cérémonie d'ouverture (vendredi 23 juillet à 13h, heure française), certaines grosses compagnies japonaises ont en effet décidé de ne pas envoyer d'officiels assister à l'événement au stade olympique de Tokyo. Un choix qu'elles justifient par le respect de la politique d'absence de spectateurs dans les enceintes des Jeux, et le fait de ne pas attirer l'attention sur leurs représentants dans une enceinte vide. En tout cas pour le côté officiel. Pour ce qui est de l'officieux, aucun doute qu'elles ne veulent pas non plus être assimilées à tort à des JO qui contrarient leurs concitoyens...

Panasonic, Procter & Gamble ou Toyota vont boycotter la cérémonie

"On m'a demandé d'y assister, mais je ne le ferai pas", expliquait mardi Masakazu Tokura, qui dirige le syndicat patronal des entreprises du Japon, le Keidanren. "J'aimerais profiter des Jeux olympiques en famille, à la maison, comme un citoyen ordinaire", expliquait-il. Parmi les autres sponsors historiques des différentes olympiades, les dirigeants de Panasonic, de Procter & Gamble ou encore de Toyota manqueront eux aussi la cérémonie d'ouverture.

Et la bataille ne se jouera pas uniquement lors de la cérémonie d'ouverture pour ces entreprises: certaines, comme Toyota, ont annoncé qu'elles ne diffuseraient pas plusieurs publicités comme initialement prévues, et alors que celles-ci avaient déjà été tournées.

CP