RMC Sport

JO 2021 (volley): les larmes de Patry et la joie des Bleus sur RMC après le titre olympique

Au micro de RMC, Jean Patry, révélation des volleyeurs français médaillés d'or, a fondu en larmes en partageant sa réaction après la victoire des Bleus contre la Russie en finale des JO 2021. Nicolas Le Goff, Earvin Ngapeth, Kevin et Laurent Tillie se sont aussi exprimés dans l'After Tokyo.

"Je suis fier de représenter le volley français". Ému aux larmes, Jean Patry a été submergé par toutes les émotions pendant et après cette incroyable victoire 3-2 de la France contre la Russie en finale du tournoi masculin aux Jeux olympiques 2021. "Il y a eu des moments difficiles. La tendance s'est un peu inversée, on a commencé à douter, mais à l'image de notre compétition, on n'a jamais rien lâché", a déclaré samedi soir le pointu de 24 ans au micro de RMC.

"Le volley a une place en France", a ajouté Jean Patry, touché par les messages qui lui ont été adressés tout au long de la compétition. "On a reçu beaucoup de soutien, de gens qui nous ont dit que c'était merveilleux ce qu'on faisait", s'est-il réjoui.

"On a bossé comme des chiens"

"C'est un rêve, c'est le but de tout volleyeur", a de son côté réagi Kévin Tillie, le fils du sélectionneur. "On a du mal à réaliser, c'est incroyable", a-t-il lâché. "C'est un scénario de dingue avec une fin de dingue. On a super bien démarré le match, à un moment donné on a été rattrapés par leur niveau et notre fatigue. On a puisé au fond de nous-mêmes pour le tie-break. Là, on est morts", a complété Nicolas Le Goff dans l'After Tokyo.

Vedette de l'équipe, Earvin Ngapeth a insisté sur les efforts accomplis par le groupe tricolore. "On a bossé comme des chiens. Aujourd'hui, être champion olympique c'est la plus belle des récompenses. Le faire avec ces mecs-là, ce groupe-là, c'est encore plus beau", a déclaré le joueur de 30 ans, admettant au passage que l'équipe avait effectivement "paniqué" au cours de la finale. "Mais c'était une panique contrôlée", a-t-il tenu à préciser. Qu'importe en tout cas pour Laurent Tillie, aux anges pour la fin de son mandat de sélectionneur: "En fait, les comptes de fée ça existe. Disney, c'est réel pour nous".

dossier :

Earvin Ngapeth

JA avec la rédaction