RMC Sport

JO 2021 (VTT) : Ferrand-Prévot a crevé en plein milieu de la course

Alors qu’elle bataillait encore pour le podium sur l’épreuve de VTT des Jeux Olympiques 2021, mardi, Pauline Ferrand-Prévot a crevé en plein milieu de la course, quelques minutes après avoir déjà chuté.

La poisse, de bout en bout. Parmi les prétendantes au titre au départ de la course de VTT, mardi, la Française Pauline Ferrand-Prévot a d’abord chuté, au premier tour, alors qu’elle était en tête. Elle a ensuite complètement perdu la trace des filles de tête, à cause d’une crevaison à mi-course, qui n’a pas été montrée par les caméras du parcours, pour terminer à une décevante 10e place.

>> JO 2021: les infos en direct

L’incident est survenu peu après sa chute, alors qu’elle était encore aux avant-postes et paraissait en mesure de revenir sur la Suissesse Jolanda Neff, future médaillée d’or et alors seule devant. Ferrand-Prévot a crevé de la roue arrière puis a dû rouler pendant plusieurs minutes avec le pneu à plat, ce qui l’a fait reculer au classement. Elle a enfin dû changer de roue au troisième tour, ce qui a enterré définitivement ses chances de victoires.

Maudite aux Jeux

Plus tôt, elle avait déjà joué de malchance, chutant dans une montée en pavé et laissant échapper son vélo jusqu’au bas de la pente, lui faisant perdre de précieuses secondes pour aller le récupérer. Cet échec olympique est, malheureusement, loin d’être le premier pour "PFP", alors que la médaille d’or est la seule qui lui manque. Arrivée avec de grandes ambitions en 2012, elle n’avait pris que la 26e place, laissant les spotlights à sa compatriote Julie Bresset. Quatre ans plus tard, à Rio, elle avait dû abandonner après une chute.

Pour la triple championne du monde de la discipline (en 2015, 2019 puis 2020), ce résultat tokyoïte est d’autant plus décevant que ses jambes semblaient bonnes, ce lundi, comme elle l’a confirmé en interview d’après course. La Champenoise n’est pas seule dans son malheur : impériale depuis le début de la saison, la jeune Loana Lecomte, 21 ans, a aussi craqué au moment le plus important, se contentant d’une 6e place au final.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport