RMC Sport

JO 2024: Paris fait le pari du crowdfunding

-

- - AFP

Lancé dans la course à l’organisation des JO 2024, Paris a décidé de tenter le pari du crowdfunding, c’est-à-dire un financement participatif auquel tous les Français pourront prendre part. Le CNOSF compterait récolter 10 à 12 millions d’euros pour financer son dossier de candidature.

Ce vendredi 25 septembre, à 20h24, sera officiellement lancée la campagne de mobilisation pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Pour financer ce dossier, qui devrait coûter 60 millions d’euros, une grande nouveauté est mise en place. Le Comité national olympique français fait en effet le pari du crowdfunding, soit un financement participatif. Une première dans le sport pour un tel événement. « On a tendance à dire que les institutions sont vieillissantes. En tout cas, la démarche de Paris 2024, c’est de montrer toute son innovation, toute sa modernité, peut-être toucher un public plus jeune », explique Sylvain Marconnet, dirigeant de la société Sponsorise.Me, qui se charge de récolter les fonds.

Une équipe d’une cinquantaine de personnes, presque l’intégralité des collaborateurs de l’entreprise, s’occupera de l’opération « Je rêve des Jeux ». Pour participer, il faudra se rendre sur la plateforme « jerevedesjeux.com » à partir de ce vendredi, à 20h24. La collecte se terminera le 31 décembre prochain. « On fait appel aux Français pour mobiliser le plus grand nombre, les engager quelque part, parce que se dire 80% des Français souhaitent avoir les JO en 2024 c’est bien », poursuit Marconnet.

Le CNOSF tablerait sur 10 à 12 millions d’euros

Dans les faits, les donateurs ne seront pas remboursés si la candidature de Paris n’est pas retenue mais ils auront droit à une contrepartie pour leurs dons (bracelet « Je rêve des Jeux » dessiné par Luc Abalo, présence sur le mur des contributeurs, invitation à des enchères d’objets ayant appartenu à de grands sportifs,…).

D’autres sources de financements participatifs non-digitaux seront aussi mises en place. Les Français pourront notamment envoyer un sms surtaxé de 0,65 centime d’euros ou se rendre dans une grande surface pour acheter un bracelet « Je rêve des Jeux ». Selon une étude, plus de 40% des Français se disent prêt à contribuer financièrement à l’organisation des Jeux Olympiques à hauteur d’un euro. Si la société Sponsorise.Me ne définit aucun objectif, le CNOSF tablerait sur 10 à 12 millions d’euros provenant du financement participatif.

dossier :

Paris 2024

la rédaction avec BG