RMC Sport

Affaire Agnel: une deuxième victime potentielle de l’ancien nageur entendue par la justice

Un an après la garde à vue du champion olympique de natation, une deuxième potentielle victime de Yannick Agnel a été entendue par la justice.

Un an après la révélation de l’affaire Agnel, celle-ci rebondit. Comme indiqué par RTL, et confirmé par BFMTV et RMC Sport, une deuxième victime potentielle de l’ancien nageur champion olympique a été entendue par les enquêteurs de Mulhouse. Une jeune femme qui fait partie de l'entourage familial d'Agnel et qui était âgée de moins de 15 ans au moment des faits présumés. Ces derniers remontent à plusieurs années et concernent des faits d'attouchements alors que le nageur était déjà majeur. Sollicitée par BFMTV, l'avocate de Yannick Agnel n'a pas souhaité réagir.

Selon L'Equipe, les enquêteurs avaient précipité l'interpellation d'Agnel le 9 décembre 2021 après avoir intercepté une discussion entre sa mère et une proche. Ces dernières semblaient craindre la réapparition d'une ancienne histoire. Une jeune femme, faisant partie de l'entourage familial, aurait tenté de s'écarter d'Agnel dans un lit qu'ils partageaient. En garde à vue, l'ancien nageur était lui-même revenu sur cette histoire.

"J'étais ivre mort. On s'est couché à cinq ou six dans un lit et j'ai souvenir que Marine (le prénom a été modifié par le quotidien) m'a rapporté que j'étais collé à elle dans le lit et que j'avais mes mains sur elle à la tripoter un petit peu. Le lendemain [...] Marine me raconte cette histoire. Je suis effondré, je lui présente mes excuses et surtout je lui dis que cela ne se reproduira jamais et que je suis vraiment désolé", avait-il indiqué aux enquêteurs.

Agnel accusé de viol par la fille de son ex-entraîneur

Yannick Agnel avait été interpellé début décembre 2021 à son domicile parisien avant d’être placé en garde à vue à Mulhouse dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans". La victime présumée est une fille de son ancien entraîneur Lionel Horter, âgée de 13 ans au moment des faits qui dateraient de 2016, à l’époque où le champion olympique nageait au Mulhouse Olympic Natation (MON), tout comme la jeune fille, également licenciée du club. Yannick Agnel était alors logé chez la famille Horter au moment des faits présumés.

Un juge d’instruction enquêtait alors depuis plusieurs mois sur cette affaire avant de décider de l’interpellation de Yannick Agnel, par les enquêteurs de la DTPJ (Direction territoriale de la police judiciaire). Il fait l'objet depuis d'une enquête pour viol et agression sexuelle sur mineure de moins de 15 ans dans laquelle il avait été mis en examen fin 2021.

RMC Sport avec Maxime Brandstaetter