RMC Sport

JO 2016 : ému, fier de sa carrière et d’être français, Agnel fait ses adieux sur RMC

Yannick Agnel

Yannick Agnel - AFP

Double champion olympique en 2012, Yannick Agnel conclut sa carrière à 24 ans cet été à Rio. Sur RMC, le Français a fait le bilan avec émotion. La polémique allumée par Jordan Pothain ne ternira pas son aventure.

A 24 ans, Yannick Agnel s’apprête à changer de vie. Le double champion olympique de natation, à Londres en 2012 (200m NL, 4x100m NL), arrête sa carrière sur ces JO 2016 décevants pour lui, marqués un tacle de son coéquipier Jordan Pothain ce mardi à Rio à propos de son absence du relais 4x200m NL (à lire ici). Mais ce n’est ni ce qu’il retiendra, ni ce que le public français retiendra. Après avoir donné sa version de l’affaire, le Nîmois a fait ses adieux sur RMC mardi soir en direct du bassin olympique, aux côtés de Sophie Kamoun et Julien Richard. Avec émotion et fierté.

A lire aussi >> JO 2016, Yannick Agnel : "Je voulais nager le relais, c'est une décision de la DTN"

"Comment il a dit Mickael Jackson, "This is it", c’est ça ? C’est pareil. C’est fini pour moi. C’est fini pour moi en tant que nageur. C’est le début d’une autre vie. C’est dommage de terminer sur une histoire pareille. Mais jusqu’au bout, il aura fallu que je vienne vous voir, que je fasse écrire des papiers. C’est complètement dingue. Franchement, je suis fier d’avoir participé à toutes ces compétitions, d’avoir gagné toutes ces médailles, d’avoir représenté mon pays au plus haut niveau. Je trouve ça formidable. En équipe ou en individuel, c’était juste incroyable. Je tiens vraiment à remercier tout le monde sur RMC, tous les journalistes en général avec qui j’ai passé des moments tops ou moins bons. Vous avez été supers. Ce sont vraiment des moments inoubliables.

Je reviendrai sûrement au bord des bassins, avec un autre costume que celui de l’équipe de France. On verra. Après ces dernières années, je suis déçu de ne pas avoir fait à la hauteur de ce que j’espérais. Je suis quelque part soulagé parce que je me dis que je laisse la natation française et internationale avec une belle trace, une belle histoire. Ça a été fourni, bien rempli. J’espère que j’ai inspiré un maximum de gens. Je ne sais pas quoi dire, je suis un peu ému.

"J’aimerais bien travailler dans la finance"

J’ai pas mal de projets. J’aimerais bien intégrer une école de commerce. Je vais faire un petit break, quand même. Ces années m’ont quand même rongé jusqu’au trognon, psychologiquement, physiquement. J’ai vraiment besoin de repos, de me poser, d’être tranquille, de reposer mon corps et mon esprit. Après, je partirai sûrement sur une école de commerce. J’aimerais bien travailler dans la finance. Peut-être pas suivre exactement les pas de Clément (Lefert, son ancien coéquipier, qui travaille à la City). Mais peut-être faire broker, trader. Un métier comme ça, ce serait assez cool.

Et en dehors de ça, toujours être utile à mon sport, au sport en général. C’est un truc qui me tient à cœur. D’une manière ou d’une autre, peut-être en télé ou en radio (rires). Ou au sein de la Fédération. Je n’en ai aucune idée. Je vais prendre les choses comme elles viennent. En tout cas, je remercie tout le monde, les gens qui m’ont envoyé un nombre incroyable de messages sur les réseaux sociaux. Dieu sait que c’est galvanisant quand tout va bien. Quand tout va mal, c’est juste incroyable d’avoir tous ces gens qui me soutiennent. Je suis vraiment fier d’avoir représenté mon pays, d’être français. C’est une fierté qui restera gravée à jamais."

A lire aussi >> Les JO 2016 en direct