RMC Sport

Natation (France) : Santamans se heurte aussi au mur des minima

Malgré un temps proche du record de France (24’’59), Anna Santamans a échoué à deux centièmes des minima pour les JO de Rio sur 50m. Une preuve de plus que les temps de qualification fixés par la Fédération sont bien trop élevés.

Coralie Balmy va finir par passer pour une extraterrestre à Montpellier. Au terme de la 3e journée des championnats de France, la Martiniquaise est la seule engagée à avoir réussi les minima qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Rio, sur 400m. Ce jeudi, tous les nageurs se sont cassés les dents sur les chronos extrêmement sélectifs fixés par la Fédération française de natation. Alors, qui arrivera donc à imiter Balmy ?

Anna Santamans n’est vraiment pas passée loin sur 50m. Avec un temps canon de 24’’59, soit à seulement un centième du record de France, la nageuse de Nice a échoué à deux petits centièmes de ces minima pour Rio (24’’57). A sa plus grande surprise : « Je me rapproche énormément du temps de qualif’ alors que je m’y attendais pas du tout. Donc j’ai envie de dire sans regret. Je fais la course et je veux que quand je touche, je me dise : "Je n’ai rien à regretter, j’ai tout donné et j’ai nagé comme il fallait le faire". Et puis bon, deux centièmes, c’est vrai que c’est dommage. Peut-être que si je me laissais pousser les ongles, ça passait. On verra, peut-être que je vais mettre des faux ongles la prochaine fois (rires). »

« Le repêchage ? Je l’espère très fort »

Avec un tel chrono, Santamans semble toutefois dans des conditions idéales pour espérer un repêchage de la Fédération. « Ça serait prétentieux de dire oui, mais en même temps je l’espère très fort. De toute façon la semaine n’est pas terminée, je fais le 100 mètres dimanche et j’espère que je pourrais avoir une qualif’ automatique dans le relais ».

AA avec JL