RMC Sport

Tour de France féminin: Marion Rousse dévoile le montant des primes

Dans une interview accordée à Franceinfo, Marion Rousse, la directrice du Tour de France féminin, révèle combien vont toucher les coureuses qui participeront l’été prochain au grand retour du Tour de France féminin.

Il n’y aura pas que des hommes sur les routes de l’Hexagone l’été prochain. Pour la première fois, le Tour de France se conjuguera également au féminin. Dans la foulée de la Grande Boucle masculine, une épreuve réservée aux femmes aura lieu du 24 au 31 juillet 2022. L’événement sera retransmis dans plus de 170 pays, avec deux heures de direct par jour sur les antennes de France Télévisions. Interrogée sur Franceinfo, Marion Rousse, la directrice de l’épreuve, a révélé ce jeudi le montant des primes prévues à cette occasion.

"Ça sera 250.000 euros de prix total, souffle l’ancienne championne de France. Pour les hommes c'est 500.000 euros pour la victoire finale. Mais il faut savoir aussi que c'est un Tour de France qui dure trois semaines. Là, ça sera huit étapes donc, on peut comparer plus à des courses comme Paris-Nice ou le Critérium du Dauphiné. Et je peux vous dire que c'est plus que sur le Dauphiné actuellement."

"Une volonté de payer les femmes au même prix que les hommes"

A terme, l’objectif est de réussir à s’aligner sur les montants alloués aux garçons. Mais pour y parvenir, il faudra installer le Tour de France féminin dans le paysage sportif, afin d'en faire un vrai succès populaire et médiatique. Marion Rousse (30 ans), qui est également consultante sur France Télévisions, y croit.

"C'est vraiment une volonté de payer les femmes au même prix que les hommes le plus tôt possible, explique la compagne de Julian Alaphilippe. Déjà, on va faire en sorte que cette première édition du Tour de France femmes soit une réussite. Ça, c'est vraiment notre premier objectif que d'un point de vue sportif, ça soit très cohérent. Qu'on ait du beau spectacle, que les médias s'intéressent, qu'on rentre vraiment dans le cœur des Français, dans les mœurs des Français. Que le cyclisme féminin, ça ne soit plus un étonnement lorsqu'on allume la télé et qu'on voit des filles sur un vélo. Mais bien que ce soit normal. On aura déjà gagné notre pari et tout s'enchaînera derrière très vite".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport