RMC Sport

Biarritz: simple avertissement pour le non-respect des règles sanitaires lors du derby contre Bayonne

INFO RMC SPORT - Les dirigeants du Biarritz Olympique ont reçu un courrier de la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques pour le dépassement de la jauge et le non-respect des règles sanitaires lors du barrage d’accession remporté face à Bayonne. Il n’y est pas question de sanction, mais d’une simple mise en demeure.

C’est le sujet dont on parle beaucoup au Pays Basque depuis un peu plus de deux semaines. Le 12 juin dernier, le Biarritz Olympique a arraché son billet pour le Top 14 en battant Bayonne aux tirs au but en barrage d’accession dans une ambiance électrique dans un stade Aguiléra bouillant. Alors que les mesures sanitaires imposaient une jauge maximale de 5 000 spectateurs, les tribunes étaient finalement bien remplies. "6 582 billets ont été vendus ou distribués, auxquels s'ajoutent des personnes accréditées", a indiqué à l’AFP le Procureur de la République de Bayonne, Jérôme Bourrier, qui a ouvert une enquête préliminaire le 15 juin dernier, confiée depuis à la Sécurité publique du commissariat de Bayonne.

La Préfecture des Pyrénées-Atlantiques, elle, avait "condamné fermement" les événements. La semaine dernière, le Préfet Eric Spitz a d’ailleurs rencontré le président du BO, Jean-Baptiste Aldigé, pour évoquer les "manquements graves et manifestes aux règles prévues dans le cadre de la gestion de la sortie de crise sanitaire." Les dirigeants du BO ont reconnu "le dépassement de la jauge des 5 000 personnes", "le défaut de contrôle systématique du pass sanitaire" et "la consommation d’alcool à emporter". Un mea culpa qui a visiblement porté ses fruits.

Une lettre de la Préfecture datée du 30 juin

Car selon nos informations, la Préfecture n’a adressé qu’un avertissement au club basque dans un courrier daté du 30 mercredi juin. Pas de sanction donc en l’état. "Je vous mets en demeure, dès notification de la présente lettre d’organiser l’accueil du public conformément au décret susvisé. A défaut de la mise en place de ces dispositions, j’envisagerai des restrictions à votre activité pouvant aller jusqu’à la fermeture du stade Aguiléra. J’attire votre attention sur le fait qu’une fermeture administrative pourrait entraîner l'inéligibilité de votre club au fonds de solidarité pendant un mois, ou définitivement, en cas de récidive."

Concernant le volet des sanctions sportives avec d’éventuels matchs à huis clos, la Ligue Nationale de Rugby, elle, n’a pas communiqué sur le dossier. "Il ne faut pas banaliser mais il faut remettre les choses dans leur contexte, avait temporisé le président de la LNR, René Bouscatel voilà deux semaines. On attendra que l'enquête diligentée donne les éléments et nous verrons à ce moment-là. La Ligue prendra bien sûr ses responsabilités sur ce qui la concerne."

RMC Sport