RMC Sport

Champions Cup: "Cinq minutes bizarres et une délivrance fabuleuse", Sazy raconte le titre de La Rochelle

Invité du Super Moscato Show sur RMC, le co-capitaine de La Rochelle, Romain Sazy, a raconté la fin de match complètement folle qui a mené les Maritimes vers le titre de champion d’Europe samedi face au Leinster, et la fête qui en a suivi.

C’est lui, fort de ses douze ans de loyaux services au club, qui a eu l’honneur de soulever le trophée aux côtés de Grégory Alldritt, ce samedi, offrant enfin aux supporters du Stade Rochelais le grand titre qu’ils attendaient tant. Deux jours après son sacre en Champions Cup avec les Maritimes, Romain Sazy était l’invité du Super Moscato Show ce lundi. Au micro de RMC, il est revenu sur les cinq dernières minutes du match, où il est rentré en jeu et où la finale s’est jouée.

>> Les podcasts du Super Moscato Show

"Ne va pas faire l'en-avant"

Jusqu’à son entrée en jeu, à la 75e, La Rochelle était encore menée par le Leinster, favori annoncé de cette finale de Champions Cup. Les derniers instants du match ont été consacrés à pilonner la ligne d’en-but adverse. "Sur ces cinq minutes, je me suis surtout dit 'Tu viens de rentrer, ne va pas faire l’en-avant'. C’était cinq minutes assez bizarres, mais la délivrance était fabuleuse, a expliqué le deuxième-ligne. On s’est mis en place pour le renvoi, on a vu les secondes défiler, ça a duré une éternité. Quand je vois la 80e au tableau, un sentiment bizarre m’a envahi, j’ai eu quelques larmes d’émotion. C’était la première fois pour moi sur un terrain."

"Je pense que j’ai fait le moins de déplacement dans un match de ma vie, a-t-il poursuivi. On les sentait affaiblis, on voulait les enfoncer en mêlée. On a des avantages, on continue et ça a fini par craquer, c’était fabuleux. Le scénario est parfait." Jusqu’ici maudits en grande finale, après sa défaite à ce stade en Coupe d’Europe et en Top 14 en 2021, les Maritimes ont enfin conjuré le sort. "On n’a pas douté, on était possédés par l’envie de soulever le trophée. La plupart des mecs ici n'en avaient jamais soulevé…"

Un week-end chargé à venir

Depuis le coup de sifflet final, les joueurs n’ont pas cessé de célébrer leur victoire et ont été accueillis en héros à La Rochelle. "Je sais plus trop quand je me suis couché (ce lundi, ndlr), on n’avait pas dormi la veille, a confirmé Sazy. Mais on continue, l’équipe est en place, le trophée est là…" Une grosse échéance attend en effet l’équipe, qui dispute la dernière journée de Top 14 ce dimanche face à Lyon, qui a également fêté sa victoire en Challenge Européen ce week-end. Mathématiquement, leur qualification pour les play-offs n’est pas assurée.

Pour l’instant, Sazy et ses coéquipiers ont eu le droit à deux joueurs off lundi et mardi et "attendent encore leur planning". Leur entraîneur irlandais Ronan O’Gara voulait que ses hommes en profitent. "Je pense que c'est hyper important de pouvoir célébrer ce titre comme il se doit, disait-il à notre micro au Vélodrome. Nous avons un gros match à disputer dimanche prochain mais on ne va pas trop y penser pour le moment. Jusqu'à minimum mercredi, nous allons savourer. Tous comme les Irlandais, les Français aiment bien boire, donc on va bien fêter tout ça."

CP