RMC Sport

Champions Cup, Racing-Edimbourg: Antoine Gibert, mieux qu’une doublure

Le Racing 92 reçoit les écossais d’Edimbourg ce dimanche (13h30) en huitièmes de finale de Champions Cup. Les Franciliens seront privés de leur ouvreur écossais Finn Russell, suspendu après un carton rouge reçu avec l’Ecosse contre la France. Pour le suppléer, Laurent Travers fait confiance à son jeune demi d’ouverture Antoine Gibert, 23 ans seulement.

Il est sans conteste la révélation de cette saison au Racing 92 avec l’ailier Donovan Taofifenua. Un pur produit de la prolifique formation du club francilien. Avec 18 matchs de Top 14 disputés dont 11 en tant que titulaire, Antoine Gibert est le numéro 10 le plus utilisé depuis le début de saison. A 23 ans seulement, mieux qu’une doublure de la star écossaise Finn Russell. Et avec un profil finalement assez similaire. "Il est capable de mettre énormément de vitesse mais aussi d’avoir un jeu au pied précis, assure Laurent Travers, l’entraîneur du Racing 92. A lui d’être capable d’alterner et de faire ce qu’il faut pour bien commander. Que ce soit le jeu du Racing mais aussi le déplacement de nos avants. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il a eu le temps de prendre la mesure depuis plusieurs années avec l’ensemble des ouvreurs qu’il y a eu au Racing 92. Il a été entre de bonnes mains. A lui maintenant de montrer tout son talent."

Chavancy : "Il s’est construit aux côtés de grands joueurs"

Des mains au palmarès bien rempli ! Pour ses premiers pas en Top 14 en février 2017 face à Bayonne, ses coéquipiers au poste s’appelaient Dan Carter, le champion du monde néo-zélandais et Rémi Talès, international tricolore. Ont suivi derrière le Sud-africain Pat Lambie, François Trinh-Duc et donc Finn Russell, qui sera suspendu dimanche en 8eme de finale de Champions Cup face à Edimbourg (13h30).

Cette saison encore, Laurent Travers dispose des options Trinh-Duc mais aussi de l’Australien Kurtley Beale voire de l’Irlandais Simon Zebo au poste de numéro 10. Mais c’est "Gibus" qui joue. "Il s’est construit aux côtés de grands joueurs à son poste et on sent aujourd’hui que c’est un joueur mature capable de diriger cette équipe, confirme le capitaine Henry Chavancy. C’est quelqu’un en qui on a entière confiance. Il a prouvé par le passé qu’il pouvait nous faire gagner des matchs. C’est un joueur qui a énormément progressé et qui arrive à maturité."

Antoine Gibert
Antoine Gibert © ICON SPORT

"Un crack" pour Donnacha Ryan

Le natif de Sèvres, en région Parisienne, a débuté le rugby à l’âge de cinq ans à l’AC Boulogne-Billancourt. Avec en modèle son idole de jeunesse sir Jonny Wilkinson. Dont il n’a pas adopté, hors des pelouses, la froideur anglo-saxonne. "C’est un super mec, super marrant, détaille avec le sourire le deuxième ligne irlandais Donnacha Ryan. Il a toujours le sourire sur son visage. C’est un mec et un joueur incroyable." Sur le terrain en revanche, "c’est un crack, poursuite l’Irlandais. Le joueur est fantastique. C’est un numéro 9 qui s’est incroyablement bien adapté au poste de numéro 10. Sa gestion du jeu est fantastique. C’est un jeune joueur et il a déjà une grande exigence. Sa communication avec les avants se passe à merveille. Il prend de la confiance match après match. Il prend les bonnes décisions. Je pense que ce sera un grand joueur et le Racing et chanceux de l’avoir dans ses rangs."

Julien Richard