RMC Sport

Champions Cup: Toulouse fait appel pour Kaino

Jerome Kaino (Toulouse)

Jerome Kaino (Toulouse) - AFP

Le Stade Toulousain a décidé de faire appel de la sanction de cinq matchs infligée à son 3e ligne centre néo-zélandais Jerome Kaino par la commission de discipline de l’EPCR.

Le coup a été rude pour le Stade Toulousain. Surtout avant de recevoir le Leinster, champion d’Europe en titre, ce dimanche (16h15). Cinq semaines de suspension infligées au 3e ligne centre Jerome Kaino, à la suite de son placage sur le Gallois de Bath Jamie Roberts samedi dernier, qui lui avait valu un simple carton jaune au moment du match (victoire 22-20).

Mais, cité par le commissaire, on avait reproché à l’ancien All Black d’avoir heurté la tête de son adversaire, fait assimilé à un jeu déloyal, et donc de mériter un carton rouge. Point d’entrée de six semaines selon le barème, une de moins devant la bonne conduite du joueur, qui avait plaidé non coupable pendant l’audience, et l’affaire était jouée: Kaino était privé de cinq matchs (Leinster, à Perpignan, UBB, à Pau, Stade Français).

Il est peu de dire que cette décision a mécontenté les dirigeants toulousains. Pour eux, et comme ils l’ont dénoncé dans un communiqué, "le Stade Toulousain conteste avec véhémence cette décision. Le jugement porte sur des ressentis et non sur des faits avérés". On ne peut leur donner tort. Le placage de Kaino est très rude, limite, mais ne semble pas mériter une telle sanction. D’ailleurs, l’arbitre de la rencontre, l’Irlandais Andrew Brace, avait longuement visionné les images et multiplié les ralentis avant de prendre la décision du simple carton jaune.

L'appel n'est pas suspensif

Et c’est pour le moment un énorme coup dur pour l’équipe toulousaine de se voir priver d’un de ses fers de lance majeurs. Kaino a joué six matchs de Top 14 depuis le début de saison (tous dans la peau d’un titulaire), n’en loupant qu’un seul, et a débuté de la même façon la Coupe d’Europe à Bath. Joueur expérimenté, double champion du monde, il va grandement manquer à ses coéquipiers. A moins que sa suspension ne soit réduite en appel. Un appel qui ne sera pas suspensif face au Leinster dimanche.

De la même façon, le Stade Toulousain réfléchit à faire appel de la sanction de quatre semaines de suspension touchant son pilier gauche Lucas Pointud, accusé d’avoir heurté le pilier de Bath Nathan Catt avec la tête, "car les motifs d'accusation évoqués paraissent contestables" dit le club.

Wilfried Templier