RMC Sport

Toulouse au rendez-vous des quarts

Le demi d'ouverture toulousain a guidé les siens vers la voie du succès face aux Harlequins

Le demi d'ouverture toulousain a guidé les siens vers la voie du succès face aux Harlequins - -

En battant les Harlequins à Ernest Wallon (33-21), grâce, notamment, à un bon Jean-Baptiste Elissalde, le Stade Toulousain disputera les quarts de finale de la H Cup.

Le Stade Toulousain jouera le prochain tour de la Coupe d’Europe. Les joueurs de Guy Novès ont surclassé les Harlequins ce dimanche lors de la cinquième et avant-dernière journée de Coupe d’Europe (33-21). Une victoire bonifiée et logique pour des Toulousains qui ont disputé, dans l’ensemble, un bon match. Pourtant, le Stade a connu une entame compliquée. Poussif, il a concédé un essai de Mike Brown (23e), sur l’une des rares séquences dangereuses des Harlequins, essai transformé par Nick Evans. Ces sept points anglais ont eu le mérite de réveiller les hommes de Guy Novès.

Ces derniers ont été récompensés en fin de première période grâce à Florian Fritz. L’international tricolore a profité d’une belle interception de Cédric Heymans (37e), pour venir inscrire le premier essai de son équipe. Les Hauts-Garonnais peuvent remercier Jean-Baptiste Elissalde. Le demi d’ouverture rouge et noir a réussi un nouveau match plein, avec trois pénalités et deux transformations à son actif, avant de céder sa place à Frédéric Michalak (57e). De quoi inciter un peu plus Marc Lièvremont à penser à lui lors du prochain Tournoi des Six Nations.

En seconde mi-temps, le rouleau compresseur toulousain s’est remis en branle. Toulouse a inscrit trois essais, par Jean Bouilhou (50e), Cédric Heymans (58e) et Maxime Médard (67e). Guy Novès peut avoir plusieurs motifs de satisfaction et ce, même si, en fin de match, Toulouse a desserré son étreinte et laissé le talentueux Ugo Monye inscrire deux essais (75e, 79e). Qu’importe. L’essentiel était de se qualifier. Et le contrat a été rempli.

La rédaction