RMC Sport

Coupe du monde: France-Angleterre délocalisé à oita et à huis clos

Le typhon Hagibis qui se dirige vers les terres japonaises va contraindre l’organisation de la Coupe du monde à délocaliser la rencontre au sommet du groupe C entre le XV de France et celui de la Rose. Et la faire jouer à huis clos, samedi à Oita (10h15).

Décidément, cette ‘’finale’’ du groupe C entre le XV de France et celui de la Rose n’est pas épargné par les conditions météorologiques. Menacé par le violent typhon Hagibis, le Crunch programmé samedi (10h15) entre la France et l’Angleterre se tiendra bien au stade d’Oita, situé sur l’île de Kyushu, et non à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo (Japon), comme confirmé de source fédérale à Kumamoto. Mercredi en début de soirée (heure japonaise), Hagibis évoluait dans le Pacifique à environ 1 000 km au sud de Tokyo, dégageant des rafales de vent allant jusqu’à 270 km/h, selon l’Agence météo japonaise (JMA).

Une première dans l’histoire de la Coupe du monde

Mais ce n’est pas tout, puisque la rencontre entre les deux premières nations du groupe se tiendra… à huis clos! Une catastrophe pour les supporters qui possèdent leur sésame pour le match, et ne devraient donc pas avoir la possibilité de se déplacer pour y assister. Si cette délocalisation pose de lourds problèmes logistiques, celle-ci a au moins le mérite d’arranger – un peu – l’équipe de France, qui jouera son quart de finale le 19 ou le 20 octobre également à Oita, sans doute contre le pays de Galles ou l’Australie.

Tandis que trois autres matchs seront impactés (ceux du Japon, de l’Irlande et de la Nouvelle-Zélande), la délégation française partira dès jeudi matin en direction d’Oita et son toit rétractable. Les Bleus devaient disputer ce dernier match devant leurs familles mais aussi les partenaires de la FFR. C'est la première fois de l’histoire de la Coupe du monde qu’une rencontre se jouera à huis clos.

RD, avec Laurent Depret (à Kumamoto)