RMC Sport

Coupe du monde: l’Angleterre éliminée !

L’Angleterre est éliminée de sa Coupe du monde après sa défaite cuisante face à l’Australie (33-13), ce samedi à Twickenham. Pour la première fois de l’histoire de la compétition, le pays hôte est éliminé dès les phases de poule. Une catastrophe.

Le séisme tant redouté a eu lieu : l’Angleterre est éliminée de « sa » Coupe du monde. Pour la première fois dans l’histoire du Mondial, le pays hôte ne parvient donc pas à sortir de sa poule. La poule A précisément, celle de « la mort ». Et des trois cadors (Australie, pays de Galles, Angleterre), l’Angleterre est la « grosse équipe » à rester à quai. La marche était trop haute pour le XV de la Rose qui a pris une leçon face à l’Australie, ce samedi dans un Twickenham plongé dans un froid glacial très rapidement. Les Wallabies étaient injouables. Ils ont puni les Anglais dans le sillage d’un Bernard Foley de feu auteur de 28 des 33 points de son équipe, dont deux essais magistraux (20e, 35e).

Pour beaucoup, cette élimination s’est jouée la semaine dernière lors de cette défaite retentissante face au pays de Galles (28-25). Car ce samedi, l'Australie était « en mode championne du monde », selon Richard Pool-Jones, membre de la Dream Team RMC. Hooper et ses compères de la troisième ligne ont régné dans les rucks en récupérant presque systématiquement les ballons. Les Anglais ont bien tenté de surfer sur l’électricité dégagée par un public en furie. Mais l’enjeu les a vite submergés. Un coup de pied trop long de Youngs ou un pied en touche de Brown devant sa ligne d’essai ont témoigné de la fébrilité qui accompagnait les hommes de Stuart Lancaster. Cela a duré une mi-temps (3-17, MT).

Le pays de Galles également qualifié

Et puis le remaniement opéré par Stuart Lancaster, avec l’entrée de George Ford à l’ouverture, a changé le ton alors que la Rose pensait avoir touché la fond quand sa mêlée a explosé (3-20, 50e). Ils ont finalement repris des couleurs sur un essai de Watson (10-20, 57e), avant une pénalité de Farrell suite à une grosse imprécision australienne (13-20, 65e). Mais Farrell, déjà cerné par les critiques, a coûté cher à son équipe en écopant d’un carton jaune pour un plaquage sans ballon et en offrant à Bernard Foley la pénalité de la gagne (13-23, 71e). Une dernière mêlée gagnée (13-26, 76e) et un essai de Giteau (33-13) ont fait virer cette soirée à la déroute.

En achevant l’Angleterre, l’Australie valide son ticket pour les quarts de finale ainsi que celui du pays de Galles. Les deux qualifiés se retrouveront lors de la dernière rencontre pour le gain de la première place. L’Angleterre, elle, affrontera l’Uruguay en guise de dernière punition. Jamais, dans son histoire, elle n’a fait ses adieux dès les poules de la Coupe du monde.

NC