RMC Sport

Coupe du monde: La Nouvelle-Zélande a rendez-vous avec l'histoire

-

- - AFP

Champions du monde en titre, les All Blacks s’efforceront d’entrer un peu plus dans l’histoire du rugby en devenant la première nation à conserver son bien. Une entreprise périlleuse car la Nouvelle-Zélande ne s’est jamais imposée hors de ses frontières.

Dans l’histoire de la Coupe du monde, jamais un champion en titre n’est parvenu à conserver sa couronne. Autre statistique défavorable : les Néo-Zélandais n’ont jamais été sacrés à l’extérieur, remportant leurs deux titres (1987 et 2003) sur leur sol. Mais aucune nation n’est mieux armée que la Nouvelle-Zélande du capitaine Richie McCaw, qui joue son dernier tournoi international, pour relever ce défi. Emmenés par leur pléiade de stars, dont le troisième ligne Kieran Read et le deuxième ligne Brodie Retallick (joueur de l’année 2014 de l’IRB), les All Black héritent d’une poule abordable.

Une poule abordable

Leur adversaire le plus sérieux est un autre membre du Rugby Championship, l’Argentine. C’est d’ailleurs contre les Pumas qu’ils démarrent la compétition, le 20 septembre à Wembley (Londres). C’est ensuite au tour de la Namibie, au Stade Olympique de Londres, de la Géorgie, au Millennium Stadium de Cardiff, et enfin des Tonga, au St James Park de Newcastle.

Meilleure performance : champion (1987, 2011)
Performance Coupe du monde 2011 : champion
Nombre de participations : 7
Ranking World Rugby : 1
Star : Kieran Read (Crusaders)
Sélectionneur : Steven Hansen (2011)
Population : 4 470 800 habitants
Superficie : 268 680 km²
Nombre de licenciés : 148 483
Adversaires : Argentine (20/09), Namibie (24/09), Géorgie (02/10) et Tonga (09/10)