RMC Sport

Coupe du monde: le capitaine des Sud-Africains lance un vibrant appel à l’unité

Premier capitaine de couleur à remporter la Coupe du monde de rugby, Siya Kolisi a écrit l’histoire de l’Afrique du Sud ce samedi. Le troisième-ligne des Springboks a dédié cette victoire à tout le peuple de la Nation arc-en-ciel.

Vingt-quatre ans après la joie de Nelson Mandela et de tout le peuple sud-africain lors du sacre des Springboks au Mondial 1995, Siya Kolisi a écrit une nouvelle page de l’histoire de son pays ce samedi. Après la victoire de l’Afrique du Sud contre l’Angleterre (32-12) lors de la finale, le capitaine des champions du monde s’est réjoui d’un titre qu’il entend partager avec tous ses compatriotes.

"Depuis que je suis né, je n'ai jamais vu mon pays dans cet état, a réagi le troisième-ligne des Stormers. Avec toutes les difficultés que nous connaissons, le sélectionneur nous a dit qu'on ne jouait plus pour nous, mais pour les gens au pays, et c'est ce qu'on voulait faire aujourd'hui."

Kolisi: "On peut accomplir des choses si on avance tous ensemble"

Le premier joueur de couleur à soulever le trophée Webb Ellis en tant que capitaine a ensuite offert ce succès au peuple de la Nation arc-en-ciel. "Il y a beaucoup de problèmes dans notre pays, et une équipe comme celle-ci avec différents parcours et différentes races a su se réunir pour atteindre un même objectif, a lancé l’heureux capitaine des Boks. J'espère vraiment qu'on a montré à notre peuple qu'il était possible d'accomplir de grandes choses à condition d'avancer dans la même direction."

Après un tel cri du cœur pour unir tout un pays derrière le maillot vert des Springboks, Siya Kolisi n’a pas manqué de remercier tous les supporters pour leur soutien indéfectible. "On veut dire merci à tous ceux qui nous ont encouragés, dans les tavernes, les fermes, les personnes sans domicile fixe, s’est félicité le joueur de 28 ans. Il y avait des écrans dans la rue et aussi les gens dans les zones rurales. On est très reconnaissants. On aime l'Afrique du Sud et on peut accomplir des choses si on avance tous ensemble"

Jean-Guy Lebreton avec JFP