RMC Sport

Coupe du monde: le Japon toujours sur son nuage face aux Samoa

Le Japon a signé une troisième victoire consécutive lors de la Coupe du monde de rugby ce samedi, face aux Samoa (38-19). Invaincu dans le tournoi, le pays hôte rêve encore d’accrocher un billet historique pour les quarts de finale.

Une semaine après son exploit monumental contre l’Irlande (19-12), le Japon est parvenu à enchaîner face aux Samoa ce samedi. Au terme d’un gros combat et d’un match engagé et rythmé, les Brave Blossoms l’ont finalement emporté (38-19) contre la sélection océanienne, bonus offensif en prime. Toujours aussi solidaires et efficaces face aux perches, les Nippons ont vaillamment lutté face aux rugueux samoans pour reprendre la première place du groupe A devant les Irlandais.

Un duel âpre

Et cette équipe du Japon l’a confirmé ce samedi, elle ne manque pas de qualité. Si les trois-quarts avaient fait la différence lors du match d’ouverture contre la Russie (30-10), les avants ont pris le dessus depuis deux rencontres. Après un duel épique contre l’ogre irlandais, le pack nippon a parfaitement tenu le choc face aux guerriers samoans. Le tout en profitant des nombreuses fautes et de l’indiscipline des partenaires du Clermontois Tim Nanai-Williams.

Et après avoir vu les buteurs s’échanger des amabilités en début de rencontres et TJ Ioane écopé d’un carton jaune, Timothy Lafaele a inscrit le premier essai du match pour le pays hôte. Né aux Samoa, le centre a ouvert la voie vers un beau succès des Brave Blossoms (16-6, 30e). Après la pause, Himeno Kazuki a cru avoir tué tout suspense en inscrivant le deuxième essai japonais peu avant l’heure de jeu (26-12, 56e).

Le Japon arrache le bonus

Et pourtant, les Nippons ont joué à se faire peur en fin de match. La faute à un excellent Henry Taefu. Déjà auteur de tous les points de son équipe au pied, le centre samoan a inscrit un bel essai pour tenter de sonner la révolte. Mais cela n’a pas duré. Presque immédiatement après la réduction de l’écart, Kenki Fukuoka a réactivé la marche avant. Auteur de l’essai victorieux face à l’Irlande, l’ailier de 27 ans a rassuré tous les supporters massés dans les tribunes du Toyota Stadium (31-19, 76e). Après un beau travail des "gros" en mêlée, Kotaro Matsushima a marqué l’essai du bonus offensif dans le temps additionnel (38-19, 80e). De quoi faire le plein de confiance pour la suite de la compétition. 

Un vrai "huitième de finale" contre l’Ecosse

Et comme lors du Mondial 2015 après son exploit et sa victoire contre l’Afrique du Sud, le Japon a désormais son destin entre les mains. Pour la première fois de leur histoire, les Brave Blossoms peuvent se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du monde après ce sans-faute. Leader du groupe A avec quatorze points sur quinze possibles, les joueurs nippons réalisent déjà un parcours incroyable.

Ils auront l’occasion de devenir de vrais héros, le dimanche 13 octobre, en cas de victoire ou de match nul contre l’Ecosse. En cas de succès face au XV du Chardon, le pays hôte s’offrira même la première place de cette poule et évitera ainsi la Nouvelle-Zélande. Seul problème, le bourreau du Japon en 2015 n’était autre que… l’Ecosse. Vu le niveau de jeu actuel des joueurs du sélectionneur nippon Jamie Joseph, l’exploit semble plus que jamais à portée de main pour l’équipe asiatique.

Jean-Guy Lebreton