RMC Sport

Coupe du monde: Les Tonga tendent le piège

-

- - AFP

Grâce à leur succès face au XV de France lors de la dernière Coupe du monde, les Tonga jouissent d’une véritable aura internationale. En s’adaptant au rugby moderne, ils ont désormais leur mot à dire. Dès cette Coupe du monde ?

En 2011, les Tonga s’étaient offert une victoire de prestige face au XV de France (19-14) mais n’avaient pas pu dépasser la phase de poules en raison d’une défaite contre le Canada (20-25). Mais ce succès a offert aux Tongiens une nouvelle aura internationale. Réputés plus rustres dans leur jeu, misant essentiellement sur le défi physique, et moins doués derrière, les Tongiens se sont adaptés au rugby moderne que ce soit à XV, à XIII ou à VII.

L'édition 2019 dans le viseur

Dans une poule où la Nouvelle-Zélande et l’Argentine sont les grands favoris, les Tongas comptent sur leur capitaine Nili Latu, troisième ligne des NEC Green Rockets au Japon, pour accrocher une troisième place qui les qualifierait pour la Coupe du monde 2019.

Meilleure performance : phase de poules
Performance Coupe du monde 2011 : phase de poules
Nombre de participations : 6 (toutes sauf 1991)
Ranking World Rugby : 13
La star : Nili Latu (NEC Green Rockets, Japon)
Le sélectionneur : Mana Otai (2012)
Population : 119 009 habitants
Superficie : 748 km²
Nombre de licenciés : 13 968
Adversaires : Géorgie (19/09), Namibie (29/09), Argentine (04/10) et Nouvelle-Zélande (09/10)