RMC Sport

Nouvelle-Zélande: Goodhue confie pourquoi il garde... sa coupe mulet

Le Néo-Zélandais Jack Goodhue, qui affronte l'Irlande en quart de finale de la Coupe du monde de rugby (samedi à 12h15), s'est expliqué avec humour sur sa coupe mulet qu'il compte bien garder malgré les moqueries amicales de ses coéquipiers.

Les All Blacks sont visiblement très détendus avant leur quart de finale la Coupe du monde de rugby au Japon. En conférence de presse, vendredi, le centre néo-zélandais Jack Goodhue a dû défendre ses préférences capillaires. Car contrairement à plusieurs de ses coéquipiers qui se sont coupés les cheveux avant le tournoi, comme le relate le NZ Herald, le joueur de 24 ans a opté pour une coupe mulet. Oui, oui, une coupe mulet. Un choix, quelque peu désuet, qu'il a justifié avec humour.

"Je ne vais pas me débarrasser du mulet. Vous pouvez le demander chaque semaine, mais ça n'aura pas lieu. En fait, il y a une preuve scientifique qui montre que ça me rend vraiment plus rapide. Ça a été fait à Harvard", a-t-il plaisanté.

La "stupide moustache" n'a pas résisté

Mais après les journalistes, c'est son coéquipier Sam Whitelock, également présent face à la presse, qui en a remis une couche. "Jack, quand tu te marieras, tu vas le couper? Tu sais que ton mariage approche!", a-t-il taquiné.

L'intéressé, qui a confessé avoir eu "un peu de mal" à couper ce qui avait été qualifié de "stupide moustache" par son entraîneur adjoint Ian Forster, a alors répondu que son choix de garder ou pas cette coupe serait une surprise à découvrir "ce jour-là". En attendant, Jack Goodhue portera bien ce mulet sur la pelouse du Stade Ajinomoto, pour le deuxième quart de finale du tournoi entre la Nouvelle-Zélande et l'Irlande (12h15).

JA