RMC Sport

XV de France: Le directeur de la Coupe du monde justifie l’annulation de France-Angleterre

Les critiques pleuvent sur World Rugby après l’annulation de France-Angleterre à cause du typhon Hagibis. Alan Gilpin, directeur du tournoi, a défendu la décision des organisateurs de la Coupe du monde de rugby.

Les supporters du XV de France ont perdu l’occasion de profiter d’un duel, toujours acharné, contre l’Angleterre ce samedi lors de la Coupe du monde au Japon. La faute à la décision des officiels d’annuler le crunch en raison des risques de perturbations par le typhon Hagibis. Si la rencontre a bien failli être relocalisé dans la ville d’Oita et à huis clos, World Rugby a finalement décidé de l’annuler et de valider un nul (0-0) entre les deux nations.

Une décision prise "dans l'intérêt du public et des équipes"

Face à la multiplication des critiques et interrogations des médias et des fans, les autorités de planète ovalie ont décidé de prendre la parole pour justifier leur choix et tenter de calmer la colère des fans. "Le match de la poule C entre la France et l'Angleterre au stade de Yokohama est annulé, a précisé Alan Gilpin, directeur de la Coupe du monde, en conférence de presse. Comme vous pouvez l'imaginer la décision n'a pas été prise à la légère mais dans l'intérêt du public, des équipes, du personnel du tournoi et des volontaires en concertation avec les experts météo. […] Nous pensons avoir pris la bonne décision. La sécurité de tous est la priorité."

Le Mondial au Japon n’est pas une erreur pour World Rugby

Après cette annulation, certains ont émis des réserves sur l’idée même d’organiser une Coupe du monde au Japon malgré les risques liés au typhon. "Pas de regrets du tout. On l’a vu lors des trois premières semaines de compétition, c’était la bonne décision de venir au japon pour disputer une Coupe du monde, s’est encore défendu Alan Gilpin. Le tournoi est incroyable sur le terrain et en dehors. On savait qu’il pouvait y avoir des risques."

Vers une nouvelle polémique avec Japon-Ecosse?

Outre l’annulation des matchs France-Angleterre et Nouvelle-Zélande, deux rencontres sans réels enjeux, l’instance World Rugby doit également prendre une décision pour Japon-Ecosse. Problème, ce duel entre l’hôte nippon et le XV du Chardon s’avère décisif pour la qualification en quarts de finale.

Avec un résultat nul, les Brave Blossoms décrocheraient un billet historique pour la suite de la compétition. La rencontre pourrait également être délocalisée même si "n’était pas dans les plans" pour France-Angleterre et le match des All Blacks. Déplacer le lieu, voire même la date, de ce Japon-Ecosse pourrait entraîner des problèmes logistiques par rapport au reste de la compétition. Une annulation pure et simple et l’élimination de l’Ecosse risque, elle, de déclencher une nouvelle tempête médiatique.

Jean-Guy Lebreton avec Sarah Griffon au Japon