RMC Sport

France-Irlande : comment les Irlandais jugent les Bleus

-

- - AFP

Quelques mois après la Coupe du monde et la gifle reçue par les Bleus face à l’Irlande (9-24), le XV de France retrouve le XV du Trèfle ce samedi (15h25). Côté irlandais, le match est abordé avec une confiance… toute mesurée. Si les supporters s’enflamment, médias et staff du XV du Trèfle calment le jeu. A leurs yeux, les Bleus restent de sérieux clients.

La France, une formalité pour l'Irlande ? Depuis 2012, le XV du Trèfle est invaincu face aux Bleus (trois victoires, deux nuls). Et le XV de France semble être devenu une modeste nation européenne après une Coupe du monde achevée sur un désastre face aux All Blacks... Mais avant de débarquer au Stade de France samedi (15h25), les Irlandais restent méfiants.

« Les supporters irlandais pensent que le match contre les Français va être facile, ils pensent que les Bleus vont être faibles, ils voient des faiblesses, mais moi j’ai trouvé le rugby joué par les Français encourageant » explique Murray Kinsella, journaliste pour le site The42.ie, pour tenter d’exposer les points de vue divergents du rugby irlandais sur le XV de France.

« Ils sont capables de déchirer n’importe quelle défense »

Les Bleus n’ont donc toujours pas le statut de proie facile, hormis pour les supporters. Le staff irlandais est catégorique. « Je pense que le France a une très, très bonne équipe. Qu’importe qui ils mettent sur le banc et sur le terrain, ça sera un challenge difficile », explique Rorry Best, le capitaine irlandais.

« Bien sûr, cette équipe peut être dangereuse, confirme l’entraîneur des avants, Simon Eastbury. Si on regarde les trois de derrière, il y a Vakatawa, Thomas et Médard. Je pense qu’ils sont capables de déchirer n’importe quelle défense. Et c’est quelque chose auquel on doit se préparer. On va devoir être vigilant à notre ligne de défense, ce qu’on a bien fait la semaine dernière (16-16 contre le pays de Galles). Mais je pense que la France va être une menace sur ce plan-là. »

« La France dans le top 5 mondial, c’est un peu ambitieux pour le moment »

S’ils se méfient, les Irlandais ont conscience que la France ne fait plus partie des cinq meilleures nations mondiales actuellement. Une mauvaise passe qui n’est que passagère selon Cain Murtach, du site newtalk.com. « Après une Coupe du monde, beaucoup d’équipes ne sont pas au mieux, et surtout en plein changement. La France est un bon exemple de ça. Le Tournoi des VI Nations est une première chance pour voir ce que le nouveau coach peut faire avec l’équipe. La France dans le top 5 mondial, c’est un peu ambitieux pour le moment. Mais la même chose pourrait être dite pour beaucoup d’équipes européennes après la Coupe du monde. »

« Il faudra régler le problème de la charnière »

Mais la réserve de talents chez les Bleus impressionne toujours en Irlande. «La France a d’incroyables joueurs, toute équipe qui peut se passer de Mathieu Bastareaud est évidemment une équipe qui a du choix entre de très, très bons joueurs. Les bases sont là pour une grande équipe, je pense qu’il faudra régler le problème de la charnière. Si Novès peut faire ça, c’est sûr, la France peut être de nouveau dans le top 5, voire même dans le top 3 » lâche Cain Murtach, admiratif du vivier tricolore.

Un avis partagé par Murray Kinsella : « Il y a une grande dynamique dans le rugby français. S’ils arrivent à la maitriser, il y a le talent, la capacité, l’intelligence et le physique pour être une nouvelle grande équipe du monde. » A commencer dès ce samedi… contre l’Irlande ?

Marion Fournet, avec N.G.