RMC Sport

Rugby: après une nouvelle défaite des All Blacks, le sélectionneur Foster demande de la patience

Ian Foster

Ian Foster - Icon

La Nouvelle-Zélande a connu une nouvelle défaite ce samedi, la sixième en l'espace de huit matchs, face à l'Argentine (25-18) lors de la troisième journée du Rugby Championship. Après la partie, le sélectionneur Ian Foster, sous la menace, a demandé de la patience.

Après la défaite de la Nouvelle-Zélande contre l'Argentine (25-18) samedi à Christchurch, le sélectionneur des All Blacks, Ian Foster, sous le feu roulant des critiques depuis des mois, a demandé au public de faire preuve de patience envers son équipe.

"On n'aime pas perdre et nous savons que notre pays n'aime pas perdre non plus. Je crois que nous sommes tous dans le même bateau: cette défaite fait mal", a déclaré Ian Foster après le match. "Comme je l'ai déjà dit les semaines passées, nous sommes une équipe en reconstruction et parfois la confiance ne vient pas aussi vite que nous le voudrions", a-t-il ajouté.

Foster a été maintenu en poste malgré les critiques

Le sélectionneur pourrait être à nouveau menacé à son poste après cette défaite, la 6e sur les huit dernières rencontres des All Blacks. Le patron de la Fédération néo-zélandaise, Mark Robinson, l'a officiellement maintenu à son poste il y a dix jours, après les espoirs soulevés par la victoire 35-23 contre l'Afrique du Sud le 13 août. Sans pour autant faire taire les nombreuses critiques visant le coach et sa sélection et en intégrant à son staff Joe Schmidt, ancien sélectionneur de l'Irlande, également passé par Clermont et le Leinster et désormais chargé des lignes arrière des Néo-Zélandais.

"Il y a beaucoup d'équipes qui vont essayer de nous ralentir et de nous étouffer", a poursuivi le sélectionneur All Black, faisant allusion à la pression défensive constante des Argentins durant le match. Cette défaite contre les Pumas est la troisième d'affilée à domicile pour les Blacks après les deux revers contre l'Irlande (23-12 et 32-22) en juillet, une série inédite dans l'histoire de l'équipe-référence du rugby mondial.

Depuis le début de son mandat à la tête des All Blacks, après la Coupe du monde de 2019, Foster en est à dix défaites en 27 sorties. Son prédécesseur, Steve Hansen, n'avait atteint ce chiffre de dix défaites qu'en huit ans et 107 sorties.

GL avec AFP