RMC Sport

Rugby: bientôt une Ligue mondiale avec promotion et relégation?

Le XV de France pourrait bientôt jouer dans une Ligue mondiale selon le Times.

Le XV de France pourrait bientôt jouer dans une Ligue mondiale selon le Times. - AFP

La fédération internationale de rugby (World Rugby) aurait discuté la mise en place d’une ligue mondiale avec un système de relégation et de promotion selon le Times. Sans trop bouleverser le calendrier actuel, cela pourrait donner à de nouvelles nations la chance d'émerger .

Le football a eu droit à sa Ligue des nations. Et le rugby pourrait bien lui emboîter le pas selon le Times. World Rugby aurait ainsi discuté d’une éventuelle ligue mondiale avec un système de promotion et de relégation. Fini, donc, le Tournoi des VI Nations dans sa formule classique.

Une première division avec le Fidji et le Japon

Cette ligue serait composée de deux divisions, avec la première composée de douze équipes: les six pays européens du Tournoi (qui commence vendredi pour le XV de France), les quatre participants du Rugby Championship (ancien Four Nations) ainsi que les Fidji et le Japon. Ces deux dernières équipes auraient enfin l’opportunité de lutter au plus haut niveau toute l’année.

Wembley ou le Camp Nou pour la grande finale?

D’après le quotidien britannique, les discussions ont évoqué la tenue de cette compétition pour 2022, pour éviter une année de Mondial. Dans un format où chaque équipe se rencontrerait une fois (avec 5 matches à domicile et 6 à l’extérieur ou l’inverse selon les nations), une grande finale aurait lieu au mois de novembre. Wembley ou le Camp Nou seraient dans les plans pour accueillir cette rencontre au sommet.

Un calendrier adapté

Les six équipes du Tournoi se rencontreraient toujours en février-mars alors que les test-matchs de juin seraient remplacés par trois rencontres comptant pour cette ligue mondiale et auraient lieu en juillet.

Si le système de relégation est validé, il y aurait deux deuxièmes divisions, l’une en Europe et l’autre dans l’hémisphère sud. Le dernier de la première division jouerait alors un barrage contre le premier de la deuxième pour sauver sa peau. Selon le quotidien britannique, cela traduit la volonté de la fédération internationale de récompenser les équipes n’ayant aujourd’hui pas accès au Tournoi des Six Nations ou au Rugby Championship.

Florian Perrier