RMC Sport

Rugby Championship: la Nouvelle-Zélande se rassure en battant encore l'Australie et se rapproche du titre

Victorieux de l'Australie ce samedi lors de la dernière journée du Rugby Championship, les All Blacks - premiers adversaires des Bleus au Mondial l'an prochain - se rapprochent du titre. Pour que la Nouvelle-Zélande ne soit pas sacrée, l'Afrique du Sud devra battre l'Argentine avec le bonus offensif et au minimum 39 points d'écart.

La Nouvelle-Zélande a battu l'Australie (40-14) lors de la 6e et dernière journée du Rugby Championship ce samedi à Auckland et fait un pas vers le titre en attendant le résultat de son duel à distance avec l'Afrique du Sud.

Grâce au bonus offensif remporté contre les Australiens, les Néo-Zélandais sont en tête du classement avec 19 points. L'Afrique du Sud, qui reçoit l'Argentine à 17h05 heure de Paris, doit également remporter la victoire avec le bonus offensif et au minimum 39 points d'écart pour espérer remporter la compétition au goal-average général.

Du répit pour Foster

Cette large victoire et ce possible troisième succès consécutif en Rugby Championship offre un peu d'air à Ian Foster, sélectionneur contesté pour ses résultats en dents de scie, avec six défaites sur les onze derniers matches.

Après leur victoire difficile à Melbourne la semaine dernière (39-37), où ils avaient remporté la rencontre sur un essai après la sirène alors que la défaite leur semblait promise, les Néo-Zélandais ont fait preuve de plus de maîtrise samedi à l'Eden Park dans un match à sens unique.

C'est l'ailier Will Jordan qui a trouvé le premier le chemin de l'en-but (23e) pour son 21e essai en autant de sélections, bien servi par Jordie Barret et après avoir débordé le centre australien Jason Petaia à la course.

Les hommes de Ian Foster ont ensuite fait parler leur puissance et ont été récompensés d'un essai de pénalité (27e) après un maul écroulé par les Wallabies devant l'en-but. Ils ont déroulé en deuxième période, toujours grâce à leurs avants, avec les essais de Samuel Whitelock (47e), Codie Taylor (54e) et Samisoni Taukei'aho (66e).

Longtemps intraitables en défense, les Blacks n'ont cédé que deux fois, une première après un jeu au pied contré de l'ouvreur néo-zélandais Richie Mo'unga avec l'essai de Colby Fainga'a (60e), puis en toute fin de match, Petaia aplatissant sous les poteaux (80+2e).

Équipe la plus pénalisée de la compétition, l'Australie a encore une fois fait preuve d'indiscipline, en étant notamment sanctionnée de deux cartons jaunes (Jed Holloway dès la 3e, Dave Porecky à la 27e), ce qui amène son total à 9, là aussi le plus élevé de ce Rugby Championship.

AFP