RMC Sport

La Nouvelle-Zélande finit fort face aux Fidji

Le trois-quarts centre néo-zélandais David Havili (c), félicité par ses coéquipiers, après son essai marqué contre les Fidji, lors de leur test-match, le 10 juillet 2021 à Dunedin (Nouvelle-Zélande)

Le trois-quarts centre néo-zélandais David Havili (c), félicité par ses coéquipiers, après son essai marqué contre les Fidji, lors de leur test-match, le 10 juillet 2021 à Dunedin (Nouvelle-Zélande) - Andrew CORNAGA © 2019 AFP

Les All Blacks ont largement disposé des Fidji ce samedi, à Dunedin (57-23). Mais ils ont principalement fait la différence en fin de match.

Déjà impitoyable le week-end dernier face aux Tonga (102-0) pour sa rentrée, la Nouvelle-Zélande s'est de nouveau largement imposée ce samedi à Dunedin face aux Fidji (57-23), mais elle a été davantage bousculée avant de faire gonfler le score en fin de match.

Les All Blacks ont inscrit quatre de leurs neuf essais de la rencontre dans le dernier quart d'heure, dans le sillage de leur talonneur remplaçant Dane Coles, auteur d'un quadruplé.

Mais les Fidjiens, qui disputaient leur premier match de l'année et leur deuxième seulement depuis la Coupe du monde 2019, leur avaient offert jusque-là une belle résistance.

Trois essais en 12 minutes pour les All Blacks

Le début de match avait pourtant laissé augurer d'une nouvelle promenade de santé néo-zélandaise, avec trois essais en 12 minutes, un de l'arrière Jordie Barrett et deux pour le trois-quarts centre David Havili.

Les coéquipiers du centre de La Rochelle Levani Botia, capitaine pour son retour à la compétition après son carton en rouge en finale de la Coupe d'Europe, n'ont pas baissé les bras.

Réputés pour les fulgurances de leurs arrières, ils ont inscrit trois essais d'avants, grâce à Albert Tuisue, Mesulame Kunavula et un de pénalité à la suite d'un ballon porté écroulé par les Blacks devant leur ligne.

Supérieure collectivement, la Nouvelle-Zélande, qui enregistrait le retour de son deuxième ligne Brodie Retallick après une pige dans le championnat japonais, a appuyé sur l'accélérateur à l'heure de jeu pour s'envoler.

Une première victorieuse donc en tant que capitaine pour le demi de mêlée Aaron Smith, qui a dû attendre ses 32 ans et sa 98e sélection sous le maillot noir pour connaître cet honneur.

Les deux équipes s'affronteront à nouveau samedi prochain à Hamilton, en Nouvelle-Zélande, avant que les All Blacks affrontent l'Australie à trois reprises au mois d'août.

LP avec AFP