RMC Sport

Fidji: les raisons d’un fiasco après l’annulation des matchs contre la France et l’Italie

Info RMC SPORT - Avec 29 cas de Covid-19, les Fidji doivent renoncer au déplacement en Italie samedi, une semaine après l’annulation du match contre la France. Un vrai scénario cauchemardesque pour Semi Radradra et ses partenaires. Certaines questions demeurent, notamment sur la responsabilité du staff.

Les Fidji sont en plein doute. Après l’annulation du match contre la France dimanche à Vannes, et une défaite 28-0 sur tapis vert, Vern Cotter et ses joueurs doivent aussi renoncer au déplacement en Italie ce week-end. Avec 29 cas de Covid-19 selon les tests effectués lundi, les Fidjiens sont une nouvelle fois dans l’impossibilité de disputer la Autumn Nations Cup. On voit mal, en l’état, comment ils pourraient se rendre en Ecosse la semaine prochaine. Pour l’heure, il n’est pas encore question de les exclure mais tout dépendra de l’évolution rapide de la pandémie.

Mais les interrogations se multiplient. "Les dirigeants des Fidji sont fous furieux", nous dit-on. Rassemblés à Limoges puis à Saint-Etienne, Semi Radradra et les autres joueurs ont-ils bien respecté le protocole sanitaire? Sachant surtout que des cas positifs avaient rapidement été révélés. Une épidémie qui pourrait avoir été importée selon plusieurs sources par Vern Cotter lui-même, fraîchement arrivé des Barbarians britanniques. Le premier rassemblement peut être l’origine de tous ces problèmes, bien avant l’annulation de Fidji-Portugal en amical. Alors que plusieurs joueurs avaient été testés positifs au début du rassemblement, des mesures de précaution avaient effectivement été mises en place, avec des entraînements en petits groupes. Tout semblait alors être rentré dans l’ordre. Ou presque…

Vern Cotter fragilisé?

Car une fois les tests avérés négatifs le 6 novembre dernier, l’ensemble de la délégation a repris les entraînements collectifs. De manière finalement trop prématurée alors que certains membres de la délégation auraient voulu continuer à appliquer la même prudence pour sauver le match contre la France. Les cas n’ont fait ensuite qu’augmenter depuis pour atteindre 29 tests positifs en ce début de semaine. Les joueurs, eux, ont-ils également vraiment respecté toutes les mesures de distanciation? L’ambiance s’est tendue en coulisses ces derniers jours. Avec l’instauration de la Autumn Nations Cup, les Fidjiens espéraient engranger des recettes et surtout marquer les esprits sportivement à trois ans de la Coupe du monde. C’est malheureusement le cas mais pas vraiment comme ils l’auraient imaginé…

"Ce n’est pas sérieux", selon une source proche du dossier pour qui Vern Cotter pourrait être menacé. L’ancien manager de Clermont et de Montpellier, nommé sélectionneur en janvier dernier, n’a pas encore dirigé le moindre match avec sa sélection mais se retrouve déjà sous le feu de certaines critiques. "On va bosser sur le potentiel des joueurs, il y a un réservoir qu'on peut exploiter, plein de choses qu'on peut développer pour être plus performants, disait Cotter la semaine passée dans le Super Moscato Show. C'est plaisant parce qu'il y a plein de travail à faire pour la Coupe du monde 2023 et même plus tard." Cotter, dont le licenciement serait forcément coûteux, pourrait-il vraiment en faire les frais? Il est encore trop tôt pour l’affirmer. Les prochains jours s’annoncent agités en coulisses dans les rangs fidjiens. Confinés dans leurs chambres d’hôtels à Saint-Etienne, les joueurs doivent, eux, forcément trouver le temps très long…

Jean-François Paturaud