RMC Sport

Bordeaux-Bègles: gravement blessé, Cros sera absent près d’un an

Après sa sérieuse blessure au genou droit, lors de la victoire à Castres vendredi en Top 14 (30-29), Geoffrey Cros a passé de nouveaux examens ce lundi. Et les craintes se sont confirmées. Comme annoncé samedi par RMC Sport, l’ailier de l’Union Bordeaux-Bègles est gravement touché. Il sera éloigné des terrains durant neuf à douze mois.

Les images avaient tout de suite fait naître une grande inquiétude. Lorsque Geoffrey Cros s’est retrouvé le genou plié en angle droit vendredi dernier sur la pelouse de Castres, lors de la 9e journée du Top 14 (30-29), tout le monde a redouté une grave blessure. Et c’est malheureusement le cas comme annoncé samedi par RMC Sport. L’ailier de l’Union Bordeaux-Bègles a passé ce lundi de nouveaux examens qui ont confirmé la gravité de la blessure de Cros. Ces derniers ont révélé "une entorse du genou droit avec rupture du ligament croisé associée à une rupture du ligament latéral interne, ainsi que des lésions méniscales, interne et externe", selon un communiqué du club girondin.

Un verdict très lourd qui va éloigner le joueur de 23 ans des terrains durant un bon moment. L’UBB table sur une absence allant de neuf à douze mois. Ça pourrait même sans doute être un peu plus long, en fonction de sa convalescence et de sa vitesse de rétablissement. Sa saison 2020-2021 est terminée. Le début de la suivante déjà fortement compromis. Un énorme coup dur pour Geoffrey Cros, sous contrat avec Bordeaux-Bègles jusqu’en 2023, après avoir prolongé l’été dernier.

Déjà opéré du genou gauche en 2018

L’ancien joueur du Stade Bagnérais et de Tarbes connaît l’épreuve qui l’attend désormais. En janvier 2018, il avait été victime d'une rupture du ligament antérieur du genou gauche associée à une entorse du ligament latéral interne, lors d’un match à Toulon.

Opéré à deux reprises, retardé par des complications, il avait dû patienter onze mois avant de rejouer en pro (décembre 2018 en Challenge Cup) et même treize mois avant de retrouver le Top 14 (février 2019). Face à cette situation, l’UBB, actuellement 7e du championnat, étudie "la possibilité d’engager un joker médical".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur