RMC Sport

Champion des champions du Top 14: Toulon 2014

Toulon 2014

Toulon 2014 - ICON SPORT

RMC Sport Vous propose de participer à l'élection du champion des champions du Top 14. Pour se rafraîchir la mémoire, retour sur le RC Toulon 2014.

Le RC Toulon se qualifie en tant que 1er au classement général avec 77 points. 16 victoires, 1 nul, 9 défaites.

Demi-finale : victoire 16-6 face au Racing 92 (Stade Pierre Mauroy de Villeneuve-D’Ascq)

Finale : victoire 18-10 face au Castres Olympique (au Stade de France)

RC Toulon : 4 pénalités Wilkinson, 1 pénalité Armitage, 1 drop Wilkinson

Castres Olympique : 1 essai Evans, 1 transformation Kockott, 1 pénalité Kockott

L’équipe :

D. Armitage – Mitchell, Bastareaud, Giteau, Habana – (o) Wilkinson (cap), (m) Tillous-Borde – Fernandez-Lobbe, S. Armitage, Smith – Williams, Botha – Hayman, Burden, Chiocci

Remplaçants :

Orioli, Menini, Suta, Rossouw, Bruni, Mermoz, Claassens, Castrogiovanni

Ent: Laporte, Delmas et Mignoni

La saison : Avec les arrivées cinq étoiles de Habana, Mitchell, Williams, Castrogiovanni et Juan Smith, le RC Toulon veut aller encore plus loin que la saison précédente, où il a été sacré champion d’Europe contre Clermont, mais où il a échoué en finale de Top 14 face à Castres. Malgré un petit creux durant l’hiver, où les défaites à domicile contre Grenoble et une autre à Brive les sortent des six, les Toulonnais vont ensuite monter en puissance et retrouver le sommet du classement à la faveur de victoires à l’extérieur à Bordeaux et Perpignan. Jonny Wilkison, avec 241 points et Matt Giteau, auteur de 10 essais, sont les maîtres à jouer de cette incroyable machine dont Bakkies Botha est le fer de lance devant.

La finale : la revanche. Battus par Castres un an auparavant, dans les mêmes circonstances, après avoir remporté la Coupe d’Europe, les Toulonnais ne laissent cette fois-ci pas passer l’occasion de réaliser un doublé. En dépit de l’essai inscrit par le Castrais Evans en début de match, le sans-faute de Wilkinson et la pénalité lointaine d’Armitage, conjuguée aux ratés de Kockott, donneront un titre attendu depuis 1992 sur la Rade. C’est aussi le dernier match de la carrière de Jonny Wilkinson qui ponctue d’une main de maître – 15 points sur 18 et une récompense d’homme du match – son odyssée au sein de ce qui restera peut-être comme la plus forte des formations de l’ère Mourad Boudjellal.

Coupe d’Europe : vainqueur de la H Cup 23-6 en finale face aux Saracens

dossier :

RC Toulonnais

Wilfried Templier