RMC Sport

La fusion avec le Racing 92 passe très mal au Stade Français

Thomas Savare

Thomas Savare - AFP

L’annonce, ce lundi matin, de la fusion avec le Racing 92, a été très mal vécue par les joueurs du Stade Français, selon les informations de RMC Sport.

C’est vers 11h30 ce lundi que Thomas Savare, président du Stade Français, a annoncé aux joueurs et au staff sa décision de fusionner la saison prochaine avec le Racing 92.

Des joueurs ont pleuré, d’autres sont partis

Une annonce qui, selon nos sources, n’a pas été bien reçue par certains joueurs qui en ont pleuré, d’autres préférant quitter les lieux précipitamment.

A lire aussi >> Top 14: le Racing 92 et le Stade Français veulent fusionner

Certains joueurs auraient contacté leur avocat, à l’image de Julien Dupuy, qui a signé un contrat d’entraîneur au Stade Français et « pas pour le Racing ».

Vers un boycott du prochain match ?

Savare s’est fait insulter par certains joueurs emblématiques du club. Le terme « enc… » a été prononcé assez fort et plusieurs fois à son encontre. Quelques-uns ont même émis l’idée de ne pas aller jouer le prochain match à Castres (18 mars).

A more aussi >> Fusion Racing 92-Stade Français: le monde du rugby pris de court

Une équipe fédérale pour jouer à Jean-Bouin ?

Bernard Laporte, ancien coach du Stade Français (1995-199) et actuel président de la FFR, devrait rencontrer Thomas Savare ce mardi. Très déçu par l’annonce de cette fusion, Laporte aurait même émis l’idée de « créer une équipe fédérale pour jouer à Jean-Bouin ».

LD