RMC Sport

Le Racing Metro laisse Toulouse à quai

Sébastien Chabal et le Racing ont passé deux essais aux Toulousains.

Sébastien Chabal et le Racing ont passé deux essais aux Toulousains. - -

Le Racing Métro a réalisé la meilleure performance du jour en dominant le Stade toulousain. Bayonne est au plus mal.

Racing Metro 92 - Toulouse : 27-20
Après quatre défaites d’affilée, le Racing a rééquilibré son bilan en enchaînant une quatrième victoire de rang ! La nouvelle victime du club parisien était d’un tout autre calibre cette fois. Après Montpellier, Montauban et Brive, c’est Toulouse qui se présentait à Colombes.

Mais le promu ne s’est pas démonté, donnant une leçon de réalisme à des Haut-Garonnais qui visaient la première place. Les coéquipiers de Chabal ont exploité au maximum l’infériorité numérique des Toulousains en début de deuxième mi-temps, suite à l’exclusion temporaire de Médard, en inscrivant deux essais assassins par Wisniewski (49e) et Leo'o (57e). Le premier, auteur de 22 points, a ensuite assuré la victoire des Racingmen au pied, alors que Toulouse s’offrait un baroud d’honneur en fin de rencontre.

Bayonne - Toulon : 8-14
L’Aviron n’en finit plus de ramer. Ambitieux en début de saison, les Basques sont désormais engagés dans une lutte pour leur survie. Et la tâche s’annonce corsée. Au terme d’une semaine marquée par la prise de recul du manager Richard Dourthe, les coéquipiers de Rémy Martin ont subi face à Toulon leur quatrième revers consécutif, le deuxième en une semaine dans leur stade Jean-Dauger. Scotché à l’avant-dernière place, Bayonne se retrouve à trois points du premier non relégable. Les Varois, cinquièmes, restent solidement ancrés parmi les quarts de finalistes potentiels.

Bourgoin - Brive : 14-14
Le match de la peur a accouché d’un piètre spectacle à Pierre-Rajon. Et comme lors de l’ultime journée de la précédente saison, Berjalliens et Brivistes se sont quittés sur un match nul (14-14) qui ne fait l’affaire d’aucune des deux équipes. Avec 21 points, les locaux restent à portée de tir des relégables alors que les attend un terrible mois de novembre (Toulouse, Montpellier, Clermont, Castres et Biarritz). Entre secousses internes et panne de résultats, les Corréziens ne sont plus très loin de toucher le fond.

Albi – Montpellier : 15-18
Malgré une fin de match irrespirable, Montpellier s’est offert une grande bouffée d’oxygène dans le Tarn. En tête dès la 12e minute sur un essai transformé de Brana, les Héraultais ont ensuite vu leur avance osciller entre six et trois points. Dominateurs en deuxième période, les Albigeois ont sans doute eu le tort de chercher à tout prix une deuxième victoire cette saison, refusant notamment deux pénalités en fin de rencontre. Ils doivent donc se contenter d’un point de bonus défensif, très insuffisant pour abandonner la lanterne rouge. Montpellier met la zone de relégation à quatre points.

La rédaction