RMC Sport

Novès : « On est dans nos petits souliers »

-

- - -

Manager du Stade Toulousain, Guy Novès s’apprête à accueillir Toulon (samedi, 20h45), diminué par le départ de certains de ses cadres en vacances. Méfiant, le technicien refuse pourtant de considérer cette équipe comme un simple faire-valoir.

Guy Novès, quel regard portez-vous sur cette équipe de Toulon ?

Toulon est un club qui, depuis quatre ou cinq ans, travaille dur pour gravir des échelons. C’est une équipe qui petit à petit a retrouvé le plus haut niveau. C’est une équipe qui fait partie des grands maintenant, c’est irréfutable ! De mon point de vue avec ce qu’ils font, c’est une équipe qui doit réaliser le doublé championnat - Coupe d’Europe très rapidement.

L’équipe de Toulon actuelle est-elle si différente de celle finaliste en juin dernier ?

Elle est en partie différente puisque Toulon a effectué un recrutement exceptionnel cet été. Elle est renforcée dans toutes ses lignes et à tous les niveaux. Quand on voit qu’il leur manque encore Fernandez-Lobbe en troisième ligne en ayant récupéré Masoe, Gunther qui est aux portes de l’équipe de France, ça parle un peu. C’est pour ça que lorsque Bernard (ndlr : Laporte) parle de modifier l’équipe qui va se déplacer, je crois qu’il ne faut pas crier haro sur lui parce que c’est tellement impressionnant ce qui se déplace qu’on est dans nos petits souliers.

Vous évoquez la tournante à Toulon. Les supporters sont-ils condamnés à vivre des grosses affiches dictées par le management ?

(Irrité) Alors en phases finales on s’emmerde, et dans la saison on s’emmerde aussi ! Et pourtant il y a de plus en plus de monde dans les stades. Ça doit donc vous (ndlr : les journalistes) emmerder en fait. Pourquoi vous ne dites pas simplement qu’une équipe comme Toulon est invaincue et a montré depuis 6 matches qu’elle est intouchable ? Pourquoi vous ne dîtes pas qu’ils ont montré un jeu complet ? Vous qui êtes des grands techniciens, dîtes moi quelle est la différence entre la plupart des titulaires et les remplaçants ? Ils sont tous internationaux. Je ne comprends pas pourquoi vous soulevez ce lièvre-là.

La formation n’est-elle pas plus importante à Toulouse qu’à Toulon ?

La formation à Toulouse reste très importante mais je suis sûr qu’à Toulon aussi. Maintenant, peut-être que l’on est moins pressé qu’eux, parce que ces dernières années on a eu quelques titres qui font qu’on n’est plus dans l’urgence d’avoir des résultats. Du coup, on a peut-être plus de facilité pour intégrer des jeunes. Mais on est quand même hyper-ravi d’avoir des McAllister, Steenkamp, Burgess. Je pense que les Toulonnais finiront par trouver cet équilibre-là.

Le titre de l'encadré ici

Michalak retrouve les siens|||

Toulousain de naissance, formé au club et débarqué dans le groupe en 1998, Frédéric Michalak retrouvera son ancienne équipe pour la première fois avec le maillot toulonnais. Guy Novès évoque un joueur qu’il connait tout particulièrement. « On est amis avec Fred donc évidemment que ce sera du plaisir, reconnait le technicien. Mais vous savez depuis quelques années avec le rugby pro on recroise des joueurs que l’on a eus pendant un an, deux ans, dix ans, quinze ans des fois. Fred est un joueur particulier. C’est donc beaucoup de joie de voir qu’il a retrouvé un niveau exceptionnel. Je lui souhaite d’atteindre son rêve actuel qui est de retrouver l’équipe de France, mais surtout d’y rester dans la durée. Je pense que le fait d’avoir été père, de s’être remis en question loin de ses bases l’ont armé pour pouvoir apporter à cette équipe de Toulon. »

Propos recueillis par Wilfried Templier