RMC Sport

Racing 92 : Labit tacle l'arbitrage... et ironise sur le "New Deal"

-

- - -

Coach d’une équipe du Racing 92 battue à Castres (31-23) ce samedi lors de la sixième journée de Top 14, Laurent Labit pestait contre l’arbitrage qui selon lui a coûté un point à son équipe.

Il ne conteste pas la supériorité castraise du jour. Dominé dans le Tarn (31-23), le Racing 92 du duo d’entraineur Laurent Labit, Laurent Travers, a été dominé dans tous les grands fondamentaux du jeu. Une action cristallisait cependant après le match la frustration francilienne. Sur le 3e essai du CO, celui du break signé Urdapilleta (76e), Labit estime en effet qu’il y a avait en avant de Smith. Un essai qui a mis le Racing à huit points, le privant ainsi du bonus défensif.

« Castres mérite sa victoire aujourd'hui mais je crois que le Racing, avec ce qu'on a fait, ce qu'on a produit et comment on s'est comportés aujourd'hui on méritait aussi de prendre un point. Malheureusement comme souvent dans notre sport tous les acteurs ne sont pas au même niveau », regrettait un Labit remonté. Le coach francilien a profité de l’incident pour ironiser sur le fameux « New Deal », une charte imposée par la Ligue Nationale de Rugby qui prévoit des sanctions contre d’éventuelles déclarations des entraîneurs sur l'arbitrage.

A lire aussi >> le Racing tombe à Castres, malgré Nakarawa

« Apparemment le New Deal n'existe plus »

« Apparemment le New Deal n'existe plus puisque je vois que mes confrères entraîneurs s'acharnent pas mal sur les arbitres depuis notamment notre demi-finale contre Clermont, remarquait Labit. Pas grand monde n'a été cité ou convoqué. C'est une bonne chose, apparemment, que la Ligue ait supprimé le New Deal. Mais malgré ça je ne vais pas aller sur ce domaine-là puisque ce sont toujours les mêmes qui trinquent. »

A lire aussi >> dans les coulisses de la fête du Racing 92

la rédaction