RMC Sport

Racing: Carter, Imhoff et Rokocoko blanchis dans l’affaire des corticoïdes

Dan Carter et Joe Rokocoko

Dan Carter et Joe Rokocoko - AFP

INFO RMC SPORT. Dan Carter, Juan Imhoff et Joe Rokocoko ont totalement été blanchis dans l’affaire des corticoïdes. Les trois joueurs du Racing 92 ont en effet reçu un courrier de l’AFLD leur annonçant qu’ils étaient innocentés.

Cette fois, c’est bel et bien terminé. Dan Carter, Juan Imhoff et Joe Rokocoko ne seront pas sanctionnés dans l’affaire des corticoïdes. Après avoir déjà été blanchis par la commission de lutte contre le dopage de la Fédération Française de Rugby, les trois joueurs du Racing 92 ont été innocentés par l’Agence française de lutte contre le dopage. Les deux Néo-Zélandais et l’Argentin ont été officiellement informés par courrier envoyé en fin de semaine dernière. Un courrier que les champions de France attendaient avec impatience depuis leur passage devant l’AFLD et plus globalement depuis le mois d’octobre. Rappel des faits.

A lire aussi >> Racing 92: Dulin innocenté par la FFR

Le 7 octobre, l’affaire éclatait dans la presse. Avec l’effet d’une bombe. L’Equipe révélait alors que l’AFLD avait décelé des traces de corticoïdes lors des contrôles pratiqués à l’issue de la finale de Top 14 remportée contre Toulon (29-21) à Barcelone, le 24 juin dernier. Quelques jours plus tard, Dan Carter, Juan Imhoff et Joe Rokocoko avaient été entendus par la commission de lutte contre le dopage de la Fédération Française de Rugby, à Marcoussis. Accompagnées d’un avocat et d’un médecin du club, les trois stars du Racing avaient alors expliqué la présence dans leurs urines d'un taux de prednisolone supérieur au seuil fixé par le code mondial antidopage.

Nyanga et Dulin ont aussi été innocentés

Le champion de France et son staff médical s’étaient défendus en mettant en avant que les traitements médicaux dont avaient fait l’objet les trois Racingmen avant la finale avaient bien été déclarés lors du contrôle et respectaient les modes d’administration autorisés. Le 18 octobre, le Racing annonçait que ses trois joueurs avaient été « lavés de tout soupçon ». Malgré tout, l’AFLD s’était saisie du dossier pour entendre à son tour les joueurs, avant de le boucler il y a quelques jours. 

A lire aussi >> Dan Carter perd un sponsor après son contrôle en état d’ivresse

Pour le Racing 92, c’est évidemment une excellente nouvelle dans cette saison particulièrement agitée en coulisses. Après Yannick Nyanga et Brice Dulin, eux aussi innocentés par la commission de lutte contre le dopage de la FFR à la suite d’un contrôle anormal à l'higénamine, comme révélé par RMC Sport le 29 mars, Dan Carter, Juan Imhoff et Joe Rokocoko peuvent tourner la page. Ils vont désormais pouvoir se concentrer pleinement sur le terrain pour aider le Racing, actuel huitième du Top 14, à décrocher une place en phases finales.

"Aujourd’hui, nous nous réjouissons de la décision rendue par l’AFLD, a confié le club francilien par communiqué. Toute cette pseudo-affaire a jeté l’opprobre sur nos joueurs et notre club en gâchant notre début de saison. L’innocence de Dan, Juan et Joe mérite la même attention que les soupçons dont ils avaient fait l’objet."

A lire aussi >> Challenge Cup: le Stade Français héroïque chez les Ospreys

Jean-François Paturaud (avec Pierrick Taisne)