RMC Sport

Stade Français-Toulon : Laporte, un retour plein d’émotion

Bernard Laporte

Bernard Laporte - -

Leader du Top 14, Toulon se déplace samedi après-midi au Grand Stade de Lille-Métropole (15h) pour y affronter le Stade Français. Une rencontre forcément particulière pour l’entraîneur varois Bernard Laporte, qui a passé quatre années couronnées de succès sur le banc du club de la capitale.

Un match face au Stade Français n’est jamais anodin pour Bernard Laporte, même dans le camp d’en face. Entraîneur de la formation parisienne pendant quatre ans (1995-1999), « Bernie » y avait décroché un titre de champion de France en 1998. Alors forcément, les retrouvailles avec un club qu’il garde dans son cœur sont toujours synonymes d’émotion pour l’actuel entraineur de Toulon. « J’ai toujours un petit pincement au cœur quand il s’agit du Stade Français, avoue-t-il. La vérité, c’est que c’est toujours un peu ma famille. »

Après huit années à la tête de Bleus (1999-2007) et 20 mois au poste de Secrétaire d'État aux Sports (juin 2007-octobre 2009), Laporte avait même fait son retour comme dirigeant des Stadistes en mai 2011, au côté de son ami de toujours Max Guazzini. « Les différentes montées, puis le titre de champion de France, c’était tellement beau, se rappelle-t-il. Ça laisse des souvenirs énormes. Avec Max, on travaillait main dans la main, avec beaucoup d’amour et de passion. »

Toulon au rebond

Malheureusement, ce retour aux sources sera un échec et laissera des traces. Le club aux 13 titres nationaux a en effet été menacé de disparition puis escroqué par des repreneurs canadiens. L’histoire se termine de la pire des manières puisque Guazzini finit par vendre le club à la famille Savare et Bernard Laporte se retrouve éloigné du rugby. Il rebondira quelques mois plus tard au RC Toulonnais, suite au départ de Philippe Saint-André vers le XV de France.

Pour ce choc de la 23e journée de Top 14, délocalisé au Grand Stade de Lille-Métropole, Bernard Laporte et le RCT voudront relever la tête après une défaite subie la semaine passée à San Sebastian face à Bayonne (33-28) alors que le club parisien a subi une lourde défaite face au rival toulousain (43-16). En tête du classement avec deux points d’avance sur Clermont et huit sur Toulouse, Toulon doit renouer avec la victoire pour assurer une qualification directe en demi-finale du championnat. Relégué à 13 longueurs du sixième (Montpellier), le Stade Français a, lui, fait une croix sur les barrages, pour la quatrième année consécutive. Une situation qui ne fait surement pas sourire l’ex-entraineur parisien.

A lire aussi :

>> Mavuba donnera le coup d’envoi

>> Une caméra spécifique à l’arbitre

>> Pool-Jones va prendre du recul

dossier :

Stade Français

Clément Bigois avec Yann Pécheral, à Toulon