RMC Sport

Top 14: à l'orgueil, Montpellier signe sa première victoire depuis deux mois

Engagé dans une course au maintien à laquelle personne ne songeait en début de saison, Montpellier a signé sa première victoire depuis deux mois ce samedi, en battant le Stade Français (31-6) en match en retard de la huitième journée de Top 14.

Montpellier s'est relancé dans la course au maintien en renouant avec la victoire (31-6) aux dépens du Stade Français, impuissant à l'extérieur, ce samedi au GGL Stadium, en match en retard de la huitième journée de Top 14.

Avec cette victoire bonifiée - la première depuis le 4 décembre à Clermont (15-21) - l'équipe désormais aux mains de Philippe Saint-André se replace à la 12e place, et devance Bayonne, qui se déplace dimanche à Castres. Auteurs de trois essais, dont un doublé de l'ailier Vincent Martin, les partenaires du capitaine Benoît Paillaugue ont géré d'un bout à l'autre cette rencontre, s'épargnant tout retour parisien dans le "money-time".

Fin d'une série de neuf défaites

C'est déjà ça: Montpellier a offert sa première victoire à "PSA", ancien sélectionneur des Bleus, nommé le 3 janvier pour remplacer Xavier Garbajosa. Le MHR, qui restait sur une série de neuf défaites toutes compétitions confondues, est loin d'être sorti d'affaire. Il va devoir confirmer et maintenir le même niveau d'engagement, à l'occasion des deux prochains déplacements à Castres et Agen. Le Stade Français, très décevant, stagne à la huitième place et gâche l'occasion de se replacer parmi les six premiers.

Agressif en défense, dominateur en conquête et habile dans le jeu au pied d'occupation, Montpellier a étouffé lors de la première période les Parisiens, totalement à côté de la plaque, pour mener de 17 points (23-6).

Le MHR a inscrit deux premiers essais par l'intermédiaire de son ailier Vincent Martin, au bout d'une penaltouche (5e) et sur un contre du demi de mêlée sud-africain Cobus Reinach (30e), sorti en fin de match à la suite d'une blessure à la cuisse. Moins dominateur après la pause, Montpellier a eu les ressources pour accrocher le bonus offensif grâce à un troisième essai, et un doublé de Vincent Martin (77e). Le succès de l'espoir.

La rédaction avec AFP