RMC Sport

Top 14 (barrages): Toulon domine l'épreuve de force face à Castres

Au terme d’une rencontre superbe d’intensité et de suspense, Toulon a dominé Castres (26-22) en barrage d’accession aux demi-finales de Top 14. Le RCT défiera La Rochelle à Marseille vendredi prochain (21h).

Toulon rejoint La Rochelle

Champion en 2014, finaliste l’année dernière face au Racing, le RC Toulon, tombeur de Castres (26-22) ce vendredi au terme d’un énorme combat dans la touffeur de Mayol, rejoint La Rochelle en demi-finale de Top 14. Ce sera au Vélodrome, que connaissent parfaitement les Toulonnais, vendredi prochain (21h).

Le match à revivre ici

Quel combat !

Dans la semaine, les coachs Christophe Urios (Castres) et Richard Cockerill (Toulon) avaient rivalisé de "punchlines" pour annoncer la tonalité du barrage. Synthétique, Urios prédisait un choc "frontal". Plus imagé, son homologue britannique avait prévenu : "Pour ceux qui veulent du spectacle, allez à l’opéra." Les hommes du banc n’avaient pas menti. Sauf qu’à ce niveau d’intensité, d’engagement et de tension, question spectacle, Mayol a largement rivalisé avec la soirée totalement folle de Ligue 2.

D’un côté comme de l’autre, il a fallu déployer une énergie folle dans les rucks, sur les placages, pour gagner chaque mètre. Pour déséquilibrer les défenses, les étincelles sont venues de joueurs hors normes, comme le deuxième ligne toulonnais Juandre Kruger, auteur d’un numéro de funambule le long de la touche (11e). Ou encore ces charges de Josua Tuisova, pas vraiment porté sur la notion d’évitement, mais monstrueux de puissance face à l’infortuné David Smith. Ce n’était pas un soir de "French flair", même si on a vu des ballons en bout de ligne, des coups de pied par-dessus. Mais quel combat !

Toulon résiste à deux jaunes

Seconde période. Castres domine. A la suite d’un placage haut, le flanker toulonnais Liam Gill hérite logiquement d’un carton jaune (46e). La pression du CO devient terrible jusqu’à cette 55e où Drew Mitchell, sur un en-avant jugé volontaire, coupe une action d’essai. Double peine, jaune pour l’ailier du RCT et essai de pénalité pour Castres qui passe devant (13-19). Mais pendant deux minutes à 13 contre 15, Toulon reprend sa marche en avant. Et en infériorité numérique, finit par inscrire un magnifique essai en bout de ligne par Halfpenny (64e).

Halfpenny façon Wilkinson

Ils ne jouent pas au même poste. Ne défendent pas la même sélection. Mais il y avait du Jonny Wilkinson en Leigh Halpenny ce vendredi dans la façon dont l’arrière toulonnais a pesé sur le destin du match. Si François Trinh-Duc a crevé l’écran sur son inspiration pour le premier essai de Laurent Delboulbès (19e), le Gallois, auteur d’un 6 sur 6 au pied, comme son homologue castrais Benjamin Urdapilleta, a puni chaque faute tarnaise en plus d’inscrire un superbe essai en coin, transformé dans la foulée. Auteur de 21 points, il a rappelant les plus belles heures de Wilko à Mayol.

A lire aussi >> Champions Cup (barrages): le Stade Français renverse Cardiff

S.R