RMC Sport

Top 14: Boudjellal répond à la lettre de Goze (et l'accuse de "copinage" avec Lorenzetti)

Mourad Boudjellal

Mourad Boudjellal - AFP

Mourad Boudjellal a tenu à répondre au courrier que lui a dressé la Ligue nationale de rugby (LNR) et son président Paul Goze. Le président de Toulon a de nouveau attaqué Paul Goze dans une lettre publiée sur le site du club.

La guerre continue entre Mourad Boudjellal et Paul Goze. Les deux hommes sont lancés depuis une semaine dans une guerre de déclarations. Le président du RCT est le premier à avoir mis le feu aux poudres dans un entretien au journal 20 minutes, où il accusait le président de la Ligue d’œuvrer en faveur de la fusion. Manifestement ces mots n’ont pas plus à ce dernier qui a répondu lundi dans une lettre adressée à Mourad Boudjellal.

"Mort de peur"

Une lettre dans laquelle il explique les raisons de l’échec de la fusion entre le Stade Français et le Racing 92. Le président de la Ligue est ensuite revenu sur l’attitude de son meilleur ennemi à son égard : "Vous êtes engagé depuis quelques semaines dans une entreprise de dénigrement systématique et une tentative de déstabilisation de la Ligue et de ma personne, non sans arrière-pensée politique". La réponse de Mourad Boudjelllal fut simple. Un tweet : "Mort de peur".

Montpellier est une victime

"Pour faire suite à votre courrier, nous tenons à vous apporter les éléments de réponse suivants", débute le président du RCT dans sa réponse à Goze. Boudjellal revient notamment sur la polémique liée aux reports des rencontres MHR-Racing 92 et Castres-Stade Français. "Sur votre décision de report de matchs, il est évident que celle-ci ne peut être justifiée par l’urgence de la force majeure" peut-on lire dans sa lettre. Le président du RCT assimile le club de Montpellier à une victime dans cette histoire. Une victime que l’on doit protéger selon lui. "En droit français, il me semble qu’on privilégie la protection de la victime avant celle des responsables. A ma connaissance, le club de Montpellier ne voulait pas reporter le match." Avant d’envoyer une petite pique à Paul Goze : "Votre conception du droit est donc quelque peu orientée".

A lire aussi >> Top 14: les reports de Montpellier-Racing 92 et Castres- Stade Français annulés par la FFR... et maintenus par la LNR !

Goze-Lorenzetti: "Une relation de copinage" 

Mourad Boudjellal s’est par ailleurs exprimé sur ce qu’il considère comme des passe-droits accordés à Jacky Lorenzetti et au Racing 92. "Pourquoi quand le Racing est injustement accusé de dopage, la LNR s’empresse de faire un communiqué de soutien au club, et quand c’est le RCT qui est injustement accusé de dopage organisé, il n’y a aucun communiqué de la LNR ?", s’est demandé le président du RCT. Il accuse Paul Goze d’entretenir une "relation de copinage" avec le président du Racing 92. "J’ai pris bonne note dans l’article de l’Indépendant que vous vous appeliez souvent, que vous échangiez en dehors des réunions de la LNR, et notamment au sujet de transferts de joueurs. Merci d’avoir donc confirmé les relations privilégiées que vous entretenez", écrit-il dans sa lettre.

A lire aussi >> Revol: "Un climat pas très sain dans le rugby"

"Vous étiez au courant d’une sortie de secours"

Enfin, Boudjellal est revenu sur la situation financière du Stade Français. Une situation précaire pour le club de Thomas Savare qui risque le dépôt de bilan en fin de saison. Mourad Boudjellal s’étonne "que le Stade Français ait un déficit de plusieurs millions d’euros depuis plusieurs mois, que son Président n’a toujours pas affirmé que ce déficit sera couvert et que la DNACG depuis tout ce temps n’ait pas convoqué le club […] Le silence de la DNACG me laisse à penser que vous étiez au courant d’une sortie de secours". Un nouvel épisode dans la relation tumultueuse entre Paul Goze et Mourad Boudjellal, en attendant le prochain.

A lire aussi >> Et maintenant, quel avenir pour le Stade Français?

T.B