RMC Sport

Top 14: l'entraineur de Bayonne s’excuse après avoir frappé un infirmier

Accusé d’avoir frappé un infirmier, qui a porté plainte mardi dernier, l'entraineur de l'Aviron Bayonnais Antoine Battut a "présenté ses excuses" jeudi sur Twitter, admettant avoir "perdu pied".

Ce mardi, un infirmier de la Clinique Aguileira à Biarritz a porté plainte auprès de la police pour violences aggravées contre deux membres du staff de l’Aviron Bayonnais: l’entraîneur en charge de la touche Antoine Battut et l’ancien préparateur physique Cyril Gomes. Le premier nommé a reconnu les faits et a présenté ses excuses, ce vendredi dans la soirée sur Twitter, à quelques jours de la reprise du Top 14, le 3 septembre.

"Le 23 août dernier, pour la première fois de ma vie, j’ai perdu pied et je ne me l’explique pas, a écrit l’ancien troisième ligne. J’ai déçu. Je souhaite présenter mes excuses à toutes et à tous. Bien entendu, j’ai des remords et des regrets à l’égard d’un personnel soignant qui est là pour nous aider, comme je l’ai personnellement éprouvé par le passé." En état d'ébriété, il aurait tenté de pénétrer dans une zone privée de la clinique, avant de s’en prendre aux infirmiers l’en empêchant.

Une comparution le 23 février

Placés en garde à vue puis libérés sous contrôle judiciaire, Battut et Gomes seront jugés le 23 février prochain pour "violences en réunion sur personnes chargées de mission de service public". Un infirmier et une aide-soignant auraient notamment reçu des coups, entraînant une incapacité totale de travail respectivement de deux journées et d’une journée.

Le club avait réagi mercredi, en publiant un communiqué sur son site officiel, sans révéler l’identité du membre du staff impliqué dans l’incident. Dans celui-ci, l’Aviron Bayonnais affirmait qu’il recevrait "au plus vite le salarié concerné", qu’il condamnait "fermement ces faits qui se sont déroulés dans un contexte privé" et qu’il se tenait prêt à prendre "toutes les dispositions qui s’imposent" à son encontre.

CP