RMC Sport

Top 14 : La Rochelle frustré par Toulon mais leader

Au terme d’un match fermé en première période, débridé en seconde et qui l’aura vu mener puis être menée au score, La Rochelle s’est finalement fait accrocher au bout du suspense par Toulon samedi soir, lors de la 8e journée de Top 14 (17-17). Un nul frustrant, qui lui permet tout de même de prendre provisoirement la tête du championnat.

Dans ces cas-là, les expressions du visage trompent rarement. Et celle de Xavier Garbajosa en disait clairement long, très long même sur sa déception de voir les siens privés d’une victoire qui leur tendait les bras ce samedi soir, sur leur pelouse du stade Marcel Deflandre. Mais voilà, Pierre Bernard et sa botte n’ont pas tremblé au moment d’arracher le nul pour Toulon après la sirène (80e+1) sur une pénalité de 40 mètres (17-17).

La Rochelle méritait-elle plus que Toulon de l’emporter ? Pas vraiment au regard d’une première période dominée d’une courte tête par les locaux (6-3) et marquée par l’approximation générale des deux camps. Mais le fait est que les Rochelais, menés 11-9 à la 53e, ont su se remobiliser quand le vent soufflait fort contre eux. On pense à l’essai rocambolesque de Carraro (52e), né d’une chevauchée remarquable de Tuisova : on aura vu tour à tour Rattez toucher le ballon de la main puis Yobo le prolonger involontairement dans sa chute du pied, avant que Carraro, lui-même à la lutte dans l’en-but, n’aplatisse in extremis la gonfle !

A lire aussi : ce qu'il faut retenir de la 8e journée

Toulon, un nul à la malice et l’expérience

La Rochelle aurait pu se croire littéralement maudit lorsque Brock James voyait un de ses coups de pied lointains en direction des perches rebondir… avant de passer entre les poteaux et être logiquement invalidé (58e). Le même Brock James se manquait encore à dix minutes de la fin au moment de donner du relief à l’essai de Barry (68e). Moins à deux minutes de la fin du match, pensant faire définitivement la différence pour les Rochelais (78e). Mais c’était sans compter sur la malice d’Escande, qui profitait d’un mauvais alignement de la défense adverse pour provoquer une faute et une balle d’égalisation pour Bernard.

La suite ? Elle est connue et laissera forcément un goût amer pour les Rochelais, auteurs d’une débauche d’énergie incroyable en fin de partie. La première place du Top 14 est jaune et noir ce samedi soir, avant le choc entre Clermont et Toulouse (16h15), en clôture de la journée. Pas sûr, vu son aspect provisoire, que cela console véritablement une équipe de la Rochelle, joueuse, toujours présente au niveau comptable (un point minimum pris par match depuis la 1ère journée de championnat) mais parfois brouillonne alors que Toulon a confirmé que ses joueurs avaient retrouvé du caractère… et un réalisme froid et frustrant.