RMC Sport

Top 14: le président de Biarritz en colère après la réduction de la sanction contre Tekori

Iosefa Tekori, à Toulouse le 23 octobre 2020

Iosefa Tekori, à Toulouse le 23 octobre 2020 - Icon Sport

Alors qu'il avait d'abord écopé de quatre semaines de suspension pour un plaquage dangereux sur Romain Ruffenach, le Toulousain Iosefa Tekori a vu sa peine être réduite d'une semaine. De quoi agacer le président biarrot Jean-Baptiste Aldigé.

Initialement suspendu quatre semaines pour un plaquage dangereux sur un joueur de Biarritz, en Top 14, le deuxième ligne de Toulouse Iosefa Tekori a vu sa sanction réduite d'une semaine grâce à un dispositif dénoncé par le président du club basque.

Agé de 37 ans, le puissant joueur samoan (1,98 m, 130 kg) a reçu un carton rouge lors d'un match de la cinquième journée début octobre pour un plaquage haut sur le talonneur biarrot Romain Ruffenach, gravement blessé à un genou sur l'action. La commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) avait déjà dans un premier temps réduit de sept à quatre semaines la durée de sa suspension en raison de sa "reconnaissance de culpabilité" et de l'"expression de remords".

Elle a annoncé mercredi soir, dans un communiqué, que le joueur toulousain ne purgerait finalement que trois semaines de suspension par l'intermédiaire d'un dispositif mis en place par l'instance dirigeante du rugby mondial World Rugby et adopté par la LNR.

Tout joueur sanctionné pour une action impliquant un contact avec la tête d'un joueur adverse est susceptible "de demander à l'organe disciplinaire à ce que la dernière semaine de sa suspension soit remplacée par la mise en place d'un atelier d'entraînement portant sur la technique de plaquage ou sur un atelier qui soit en lien avec le geste technique défectueux", a expliqué la LNR.

La colère de Biarritz

Le président de Biarritz Jean-Baptiste Aldigé a estimé sur Twitter qu'il était "temps de revoir le mode de fonctionnement de certaines de nos instances". "Est-ce que la commission pourrait faire revenir Romain Ruffenach sur les terrains avant 8 mois et surtout s'assurer qu'il retrouvera toutes ses capacités puisque l'on sait que seul un joueur sur trois retrouve 100% de ses capacités après une telle blessure", a-t-il ajouté.

L'entraîneur des avants du Stade toulousain Jean Bouilhou avait pris il y a deux semaines la défense de Tekori: "On essaie de lui coller une image de joueur agressif, mais c'est plutôt un joueur qui maîtrise son rugby". "Ça fait 13 ans qu'il est au haut niveau et joue 20 matches par saison. Il a dû assumer à peu près 15.000 contacts depuis le début de sa carrière, pour deux cartons rouges au final", avait-t-il justifié.

A.Bo avec AFP