RMC Sport

Top 14: le Racing se console dans le derby contre le Stade Français

Antoine Gibert avec le Racing 92 contre le Stade Français, le 24 octobre 2020

Antoine Gibert avec le Racing 92 contre le Stade Français, le 24 octobre 2020 - Icon Sport

Une semaine après sa troisième défaite en finale de Coupe d'Europe, le Racing 92 s'est imposé dans le derby francilien contre le Stade Français (27-25), ce samedi en Top 14.

Une victoire sur le fil pour évacuer la frustration. Le Racing 29 a remporté au bout du suspense le derby francilien sur le terrain du Stade Français (27-25), samedi lors de la 6e journée de Top 14. De quoi oublier quelque peu la défaite en finale de la Champions Cup, survenue le week-end dernier contre Exeter (31-27).

Comme un symbole en ces temps de rencontres internationales qui privent le Racing de neuf de ses joueurs, c'est Antoine Gibert, 22 ans et formé au club, qui a offert la victoire sur une pénalité en toute fin de match (80e+4). "Le fait que ce soit lui, le petit minot du club, qui nous donne la victoire, ça fait vraiment plaisir pour lui", a salué le capitaine du jour, le centre Henry Chavancy, au micro de Canal+.

Le Racing a dû se réveiller

Les Bleu et Blanc menaient déjà 11-6 à la mi-temps, grâce notamment à ce qui était alors le seul essai du match, par leur ailier Dorian Laborde (33e). Mais si le club des Hauts-de-Seine a fini la première période plus fort que son rival, c'est bien le Stade français qui a débuté la deuxième avec les meilleures intentions. Les Parisiens sont repassés devant grâce à un essai, transformé celui-ci, du pilier Tolu Latu (44e), avant de porter le score à 22-11 sur des pénalités de Segonds (49e, 54e, 57e), auteur au total de 20 points au pied.

Bousculé, le Racing a fini par se réveiller. Par une pénalité de Maxime Machenaud, d'abord (67e), puis par un essai d'Henry Chavancy (72e), également transformé. Revenus à un point, les Franciliens se sont accrochés jusqu'à obtenir cette pénalité dans les arrêts de jeu. "Une fin de match assez exceptionnelle", a salué Chavancy.

Avec cette victoire au bout du suspense, sa troisième en quatre rencontres de Top 14 cette saison, le Racing remonte au sixième rang, et ce malgré un voire deux matches en retard sur ses adversaires. Il peut à présent se concentrer sur la France, et ainsi oublier l'Europe.

dossier :

Stade Français

AFP