RMC Sport

Top 14: le Stade Français prend une fessée à Clermont, La Rochelle renverse (et écoeure) Bayonne

-

- - -

La 14e journée du Top 14 aura été marquée ce vendredi soir par la leçon de rugby administrée par Clermont au Stade Français, étrillé à Marcel-Michelin (46-10). Après avoir mené contre la Rochelle, Bayonne s’est également incliné et lourdement (42-17). Le Racing 92 a dominé Castres (23-3) alors que Pau est allé gagner à Bordeaux-Bègles (18-16).

Ils ne passeront pas tous les fêtes de Noël contents, c’est certain. Ils, ce sont les clubs du Top 14, qui ont eu à en découdre, ce vendredi, à l’occasion de la 14e journée. Et côté parisien, la période risque d’être très, très morose. Le Stade Français a subi la loi de Clermont, ce vendredi, lors de la 14e journée de Top 14 (46-10), lors d’un match, dont la phase aller avait ravi les pupilles (30-30) et qui opposait les deux meilleures attaques du championnat.

A lire aussi : Brive enfonce le Lou

A ce petit jeu, c’est celle des pensionnaires du stade Marcel-Michelin qui a fait mouche, avec six essais signés Planté (22e, 32e), Fernandez (43e), Nakaitaci (58e), Chouly (73e) et Timani (78e), contre deux réalisations de Macalou (14e) et Genia (46e). Tandis que la jolie série parisienne (deux succès consécutifs) prend fin, Clermont, avec ce succès bonifié, s’assure de passer les fêtes au chaud dans son fauteuil de leader.

Pau créé la sensation à Bordeaux-Bègles

Les Parisiens ne sont pas les seuls à avoir perdu le sourire ce vendredi. Castres aura aussi grise mine, battu logiquement par un Racing 92 (23-10) beaucoup plus solide et auteur d’un troisième match sans défaite. Bordeaux-Bègles arborera le masque également. L’UBB pensait avoir pris le bon chemin à la pause (10-7) de son match contre Pau. Mais les Bordelais se sont fait surprendre et renverser par la Section Paloise en seconde période (18-16), pour une deuxième défaite cette saison, à domicile, avec le seul bonus défensif. On parle de renversement ? Le plus spectaculaire a eu lieu à Bayonne, où l’Aviron a complètement perdu pied devant La Rochelle.

A lire aussi: un tournant en coulisses pour Toulouse

Alors qu’il menait 17-3 en rentrant aux vestiaires, l’AB a pris l’eau, roué… d’essais par Lacroix, auteur d’un quadruplé (55e, 60e, 64e, 67e) avant que les Rochelais n’achèvent leurs adversaires par un essai de pénalité (75e). Un revers qui va laisser des traces au moment de déguster la dinde et le foie gras et, bien sûr, d’ouvrir les cadeaux dans les rangs bayonnais. Quel que soit le résultat de Montpellier-Toulon, La Rochelle aura atteint, elle, son objectif, mettre la pression aux deux poursuivants de Clermont.

dossier :

Stade Français